Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Revue de presse santé
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2010-10-05
Fil actus Santé

Tags: leucemie -  lymphoïde -  chronique -  Rituximab -  Fludarabine -  Cyclophosphamide - 
Des avancées majeures dans certaines formes de leucémie   - Fil actus Santé
Des avancées majeures dans certaines formes de leucémie 

De nouvelles associations de médicaments permettent dans de nombreux cas de mieux maîtriser la maladie. 

Publicité

On dénombre environ 7.000 nouveaux cas par an. C'est la leucémie lymphoïde chronique, qui est la plus fréquente chez l'adulte.
«Cette leucémie est celle qui a bénéficié le plus des progrès de ces dernières années. C'est d'autant plus important qu'elle touche avec prédilection les seniors et qu'en raison du vieillissement des populations on peut s'attendre à ce que sa fréquence augmente », explique la Pr Véronique Leblond, chef du service d'hématologie, à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.
Ces patients, qui avaient une espérance de vie très diminuée dans les années 1980, ont vu leur pronostic transformé, notamment grâce à l'arrivée de nouveaux protocoles.
Il s'agit de l'association de trois médicaments, d'où le nom de RFC: R comme Rituximab (Mabthéra, un nouvel anticorps monoclonal spécifique de ces lymphocytes), F comme Fludarabine (Fludara) et C comme Cyclophosphamide (Endoxan).

«En outre, pour la première fois, une étude vient de montrer que cette association permettait d'augmenter la durée de survie globale moyenne des malades, ce qui est une très bonne nouvelle. Elle est désormais supérieure à dix ans: sachant que nos patients ont une moyenne d'âge de 72 ans au moment du diagnostic de leur maladie, ce résultat est vraiment encourageant», insiste la Pr Leblond.
Seul bémol: cette association n'étant pas dénuée de toxicité, elle n'est pas toujours bien supportée. Mais d'autres alternatives existent. L'un de ces médicaments fait actuellement l'objet d'une demande d'autorisation de mise sur le marché: il s'agit de la Bendamustine.

Si les progrès thérapeutiques sont importants dans le domaine de la LLC, il reste encore plusieurs questions à résoudre: un traitement d'entretien est-il nécessaire et, si oui, à quel rythme et à quel dosage? Faut-il traiter des personnes qui ne présentent aucun symptôme gênant au moment du diagnostic, mais qui ont des marqueurs de mauvais pronostic, laissant craindre une possible évolution de ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2010-10-05 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: les echos du 5/10/10Accéder à la source


Publicité

En savoir plus