Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Revue de presse santé
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2010-10-12
Fil actus Santé

Tags: Alzheimer -  diagnostic - 
« La maladie d’Alzheimer va pouvoir être mieux diagnostiquée »  - Fil actus Santé
« La maladie d’Alzheimer va pouvoir être mieux diagnostiquée »

« Un groupe de neurobiologistes internationaux, conduits par Bruno Dubois, directeur du tout nouvel Institut de la mémoire et de la maladie d’Alzheimer à la Pitié-Salpêtrière (AP-HP, Inserm), propose [dans The Lancet Neurology] de nouveaux critères de diagnostics de la maladie d’Alzheimer, reposant à la fois sur la biochimie et la neuro-imagerie ».

Publicité

« Ces nouveaux critères vont permettre de poser un diagnostic beaucoup plus précoce ».

Selon le Pr Dubois : « On dépoussière la définition de la maladie. On intègre le fait qu’on dispose d’une signature biologique du vivant du patient. La maladie d’Alzheimer peut maintenant être définie cliniquement in vivo grâce à la conjonction de symptômes bien définis – le syndrome amnésique de type hippocampique – et de la signature biologique ».

« Le syndrome amnésique, dû à la lésion d’une petite région centrale du cerveau appelée hippocampe, se traduit par un trouble de la mémoire épisodique. […] Quant à la signature biologique, véritable nouveauté de ce diagnostic amélioré, elle s’appuie sur plusieurs marqueurs. Principalement la mise en évidence par IRM d’une modification structurelle de l’hippocampe, et la mise en évidence par ponction lombaire d’anomalies biochimiques dans le liquide céphalorachidien ».

« Le principal avantage de cette nouvelle définition est qu’elle va permettre de proposer des critères plus sûrs pour l’inclusion de patients dans des essais de nouveaux médicaments ».

« Mais surtout, ces nouveaux critères vont permettre de définir une «phase préclinique de la maladie». […] Les patients présentant à la fois la mutation génétique caractéristique de la maladie, de premiers symptômes et les marqueurs biochimiques associés sont à peu près sûrs de développer la maladie ».

Cependant, le figaro souligne qu'« il n’est pas question de proposer cette batterie très lourde d’examens à tous les patients présentant des symptômes évocateurs. Et ce, d’autant moins qu’aucun médicament n’est capable à l’heure actuelle de faire régresser la maladie ».

Article écrit le 2010-10-12 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: La Croix, Le Figaro du 12/10/10Accéder à la source


Publicité

En savoir plus