Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Revue de presse santé
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2010-10-12
Fil actus Santé

Tags: cancer -  rare -  europe -  patients - 
« L'Europe se ligue contre les cancers rares »  - Fil actus Santé
« L'Europe se ligue contre les cancers rares »

Le Figaro s'interesse aux « oubliés de la cancérologie » : « Les patients atteints d'un cancer rare souffrent souvent d'un diagnostic tardif. Ils peinent à accéder à des centres de prise en charge spécialisés. Sans compter les difficultés pour participer à des essais cliniques, bénéficier d'innovations thérapeutiques… ».

Publicité

« Face à ces injustices, des représentants de malades, médecins, chercheurs, sociétés savantes, institutions et laboratoires pharmaceutiques se sont unis pour mener une bataille à l'échelle européenne. Les actions de ce consortium, nommé European Action Against Rare Cancers, ont été présentées la semaine dernière au congrès annuel de la Société européenne d'oncologie médicale (ESMO) qui se tenait à Milan (Italie) ».

« Pour le consortium européen, l'objectif consiste désormais à trouver des partenaires et à mettre en musique 39 recommandations adoptées l'an dernier ».

Le Pr Paolo Casali, cancérologue à Milan, affirme qu’« il y a trois grandes priorités : adapter les essais cliniques, organiser la prise en charge des malades et permettre à ces derniers d'accéder aux nouveaux traitements ».

Kathy Olivier, de l'Alliance internationale contre les tumeurs cérébrales, constate pour sa part : « Il est difficile de réaliser ce que vit une personne atteinte d'un cancer rare. Même dans les pays riches, ces malades ont parfois l'impression qu'on les laisse tomber. […] Nous avons désespérément besoin d'essais cliniques pour les cancers rares en Europe, c'est crucial ».

Pour le Pr Jean-Yves Blay, oncologue au centre Léon Bérard de Lyon et président de l'European Organisation for Research and Treatment of Cancer : « il est difficile de réunir un grand nombre de patients et de monter des études randomisées. Et même quand on y parvient, les autorités sanitaires ne sont pas nécessairement convaincues ».

Neanmoins, « s'il reste beaucoup à faire pour améliorer la prise en charge de ces malades, la France n'est pas à la traîne. Dans le cadre du plan cancer, la prise en charge de huit cancers rares (dont les sarcomes et des tumeurs endocriniennes) est en train de s'organiser autour de centres de référence nationaux et régionaux ».

Article écrit le 2010-10-12 par auteur
Source: Le Figaro du 12/10/10Accéder à la source


Publicité

En savoir plus