Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Revue de presse santé
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2010-10-19
Fil actus Santé

Tags: Champignon -  france -  Marseille -  aspergillus - 
« Un champignon meurtrier inquiète un hôpital marseillais »  - Fil actus Santé
« Un champignon meurtrier inquiète un hôpital marseillais »

« Depuis février, quatre patients en réanimation à l'hôpital Nord ont succombé à une maladie nosocomiale. L'hôpital peine à éradiquer de ses locaux le champignon responsable de ces décès »

Publicité

l s‘agit de l'aspergillus, « un champignon potentiellement meurtrier », et indique que les 4 patients « ont succombé à une pneumonie induite par la présence du micro-organisme dans le système d'aération entre février et août », ajoutant que « 4 autres ont dû être traités ».

« L'inquiétude n'a pas disparu car le vecteur d'entrée du champignon dans le bâtiment n'a pu être encore détecté avec précision ».

« L'hôpital Nord a réclamé une expertise judiciaire pour définir les responsabilités avec le constructeur-concepteur du bâtiment. Prévu pour accueillir 34 patients, mais avec seulement 25 lits en service actuellement, le service voit son fonctionnement perturbé depuis la détection des premiers cas ».

« Depuis la rechute de cet été, les mesures de contrôle des locaux et des patients ont été renforcées ».

Monique Sorrentino, directrice de l'etablissement affirme : « Contrairement à ce que nous pensions initialement, les causes sont sûrement multiples. Cela complique la réponse à apporter ».

Bruno Coignard, médecin épidémiologiste à l'InVS, rappelle pour sa part : « Nous en avons tous dans notre environnement sans que cela nous rende malades, mais chez les personnes immuno-déprimées, comme celles que l'on trouve en réanimation ou dans les services de cancérologie, il peut provoquer une infection très sévère et mortelle dans 45% des cas ».

« Le rapport des experts est attendu fin novembre. Pour l'instant, aucune famille de victime n'a porté plainte ».

Article écrit le 2010-10-19 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Le Figaro, Le Parisien du 19/10/10Accéder à la source


Publicité

En savoir plus