Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2002-10-25
Actualité médicale

Tags: Troubles -  obsessionnels -  compulsifs -  hasard -  electrostimulation -  cerebrale -  permis -  traitement -  patients - 
Troubles obsessionnels compulsifs: Le hasard d'une électrostimulation cérébrale a permis de traiter deux patients . - Actualité médicale
Troubles obsessionnels compulsifs: Le hasard d'une électrostimulation cérébrale a permis de traiter deux patients .

25/10/02 - Grâce à une observation fortuite, des chercheurs parisiens (unité Inserm 289 -neurologie et thérapeutique expérimentale-, centre d'investigation clinique, hôpital de la Salpêtrière) pourraient avoir trouvé une voie de traitement de formes graves et résistantes des troubles obsessionnels compulsifs (TOC*). L'équipe d'Yves Agid et Luc Mallet** a réussi à réduire considérablement les compulsions et les obsessions de deux patients atteints de TOC en tentant de guérir non pas ces troubles, mais… la maladie de Parkinson dont tous deux souffraient également. Ces patients ont en effet bénéficié d'un traitement neurochirurgical réservé aux formes les plus sévères de la maladie de Parkinson, consistant à insérer des électrodes de stimulation dans les zones cérébrales impliquées dans le contrôle des mouvements. Quelques jours après l’opération, les TOC ont été améliorés chez ces deux malades. Les chercheurs ne s’attendaient guère à ce bénéfice clinique.

Publicité

25/10/02 - Grâce à une observation fortuite, des chercheurs parisiens (unité Inserm 289 -neurologie et thérapeutique expérimentale-, centre d'investigation clinique, hôpital de la Salpêtrière) pourraient avoir trouvé une voie de traitement de formes graves et résistantes des troubles obsessionnels compulsifs (TOC*). L'équipe d'Yves Agid et Luc Mallet** a réussi à réduire considérablement les compulsions et les obsessions de deux patients atteints de TOC en tentant de guérir non pas ces troubles, mais… la maladie de Parkinson dont tous deux souffraient également. Ces patients ont en effet bénéficié d'un traitement neurochirurgical réservé aux formes les plus sévères de la maladie de Parkinson, consistant à insérer des électrodes de stimulation dans les zones cérébrales impliquées dans le contrôle des mouvements. Quelques jours après l’opération, les TOC ont été améliorés chez ces deux malades. Les chercheurs ne s’attendaient guère à ce bénéfice clinique.

En savoir plus...

Article écrit le 2002-10-25 par
Source: Accéder à la source


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...