Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Revue de presse santé
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2010-11-08
Fil actus Santé

Tags: france -  cancer -  depistage -  mortalite -  diagnostic - 
« La mortalité par cancer diminue en France »  - Fil actus Santé
« La mortalité par cancer diminue en France »

Un rapport de l'Institut national du cancer intitulé « Dynamique d'évolution des taux de mortalité des principaux cancers en France » démontre qu’« à force de lutte contre le tabac et l'alcool, de dépistage et de diagnostic précoce, d'innovations thérapeutiques, la mortalité par cancer régresse dans notre pays ».

Publicité

« Selon ce document, la baisse globale de la mortalité par cancer en 20 ans serait de 22% pour les hommes et de 14% chez les femmes ».

« La principale victoire concerne la mortalité prématurée en train de s'amender dans notre pays. […] Si cancer il y a, il réduit de moins en moins l'espérance de vie. Aujourd'hui, 70% des décès par cancer surviennent après 65 ans, dont 50% après 75 ans et 20% après 85 ans ».

Le Figaro souligne que « la baisse de la mortalité se retrouve dans toutes les tranches d'âge, mais est particulièrement significative pour les plus jeunes. La mortalité avant 65 ans a diminué de 28% chez les hommes, même si elle demeure supérieure à celle des femmes ».
« Les décès prématurés sont essentiellement liés aux cancers du poumon chez l'homme et aux cancers du sein et du poumon chez la femme ».

Le Pr Dominique Maraninchi, président de l'INCa, remarque que « cette évolution favorable résulte principalement pour l'homme de la diminution de la mortalité par cancer du poumon et par les autres cancers liés à la consommation d'alcool et de tabac, œsophage, pharynx, larynx, et par la baisse de la mortalité liée au cancer de la prostate et du côlon ».

« Pour la femme, la baisse de la mortalité par cancer du sein, du côlon, de l'estomac, et du col de l'utérus sous-tend cette évolution globale. Cette décroissance est toutefois contrariée par l'augmentation linéaire depuis 20 ans de la mortalité féminine par cancer du poumon ».

« La mortalité prématurée masculine par cancer dans l'Hexagone reste l'une des plus élevées d'Europe et du monde ». « Au-delà des améliorations, beaucoup reste à faire pour installer dans la durée la prévention, les performances diagnostiques et un accès aux soins mieux partagés »

Article écrit le 2010-11-08 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Le Figaro du 8/11/01Accéder à la source


Publicité

En savoir plus