Publicité
Accueil > Revue de presse > Synergy Pharmaceuticals, Inc
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2010-11-04
Revue de presse

Tags: Synergy Pharmaceuticals reçoit une bourse fédérale pour soutenir la poursuite du développement du Plécanatide pour le traitement des troubles d'ordre gastro-intestinal - 
Synergy Pharmaceuticals reçoit une bourse fédérale pour soutenir la poursuite du développement du Plécanatide pour le traitement des troubles d'ordre gastro-intestinal  - Revue de presse
Synergy Pharmaceuticals reçoit une bourse fédérale pour soutenir la poursuite du développement du Plécanatide pour le traitement des troubles d'ordre gastro-intestinal

NEW YORK--Synergy Pharmaceuticals, Inc. (OTC BB: SGYP), un développeur de nouveaux médicaments pour le traitement de maladies et de troubles d'ordre gastro-intestinal, a annoncé aujourd'hui avoir obtenu une bourse d'un montant de 244.479 USD dans le cadre du programme QTDP (Qualifying Therapeutic Discovery Project) pour aider la société dans le développement du Plécanatide actuellement en phase de développement clinique pour le traitement des troubles d'ordre gastro-intestinal. Le programme QTDP a été créé dans le cadre du Patient Protection and Affordable Care Act de 2010, pour fournir des crédits d'impôts ou des bourses pour des projets de découverte thérapeutique lors des exercices 2009 et 2010. Pour recevoir ce prix, Synergy a dû faire preuve d'un potentiel de traitement valable dans les domaines dans lesquels les besoins médicaux ne sont pas satisfaits, ou fabriquer une nouvelle thérapie permettant de prévenir, de déceler ou de traiter des maladies et états chroniques ou aigus; réduire les coûts à long terme pour la santé aux Etats-Unis; ou effectuer des progrès considérables dans le but de réussir à guérir le cancer au cours des 30 prochaines années.

Publicité

Le Plécanatide, le candidat-médicament propriétaire de Synergy, vient d'achever un essai clinique de phase IIa chez des patients pour le traitement de la constipation chronique. Au premier trimestre 2011, la société envisage d'entamer un essai clinique de phase IIb de 28 jours, contrôlé par placebo et à doses orales répétées, du Plécanatide chez les patients atteints de constipation chronique.

Article écrit le 2010-11-04 par Synergy Pharmaceuticals
Source: Business wire


Publicité

En savoir plus

À propos du plecanatide

Le Plécanatide (anciennement appelé SP-304) est un membre d'une nouvelle classe de médicaments non systémiques destinés au traitement de la constipation chronique, du syndrome du côlon irritable avec constipation et d'autres troubles d'ordre gastro-intestinal. Le Plécanatide est un analogue synthétique de l'uroguanyline, une hormone natriurétique qui régule le transport des ions et des fluides dans les voies gastro-intestinales. Administré oralement, le Plécanatide se lie et active le guanylate cyclase C (GC-C) exprimé sur les cellules épithéliales recouvrant la muqueuse gastro-intestinale, résultant dans une activation du régulateur de la perméabilité transmembranaire de la fibrose kystique (CFTR) et conduisant à une augmentation du flux de chlorure et d'eau dans le lumen de l'intestin, facilitant la selle. Sur les modèles animaux, l'administration orale de plecanatide promeut la sécrétion intestinale et soulage l'inflammation gastro-intestinale.

À propos de la constipation chronique

La constipation chronique est un trouble gastro-intestinal très fréquent. Jusqu'à 26 millions d'américains en souffrent, dont près de 5 millions présentent une pathologie grave nécessitant une intervention. Cette fréquence est similaire dans d'autres pays industrialisés. Les malades souffrant de constipation chronique sont confrontés à des selles dures, difficiles et rares. Les personnes souffrant de constipation chronique peuvent connaître une gêne sérieuse qui affecte défavorablement leur capacité à travailler et leur qualité de vie.

À propos du syndrome du côlon irritable

Jusqu'à un sixième des adultes sont atteints du syndrome du côlon irritable (SCI), un état marqué par une perturbation du fonctionnement de l’intestin et des douleurs abdominales. Les malades atteints du syndrome du côlon irritable peuvent présenter trois types différents de symptômes : à diarrhée prédominante (SCI-D), à constipation prédominante (SCI-C) et un trouble mixte ou alternatif (SCI-M). La prévalence des différentes formes est d'environ 1/3 chacune. Par ailleurs, il apparaît que la plupart des patients qui souffrent du trouble mixte (SCI-M) soient principalement atteints de constipation. On estime qu'environ 10 millions d'individus aux États-Unis et 10 autres millions dans l’UE souffrent du syndrome du côlon irritable à constipation prédominante (SCI-C). 12 % des visites d'adultes chez le généraliste aux États-Unis sont attribuables au syndrome du côlon irritable (sous toutes ses formes).

À propos de Synergy Pharmaceuticals, Inc.

Synergy est une société biopharmaceutique qui se consacre au développement de nouveaux médicaments destinés à traiter les troubles et les maladies d'ordre gastro-intestinal. Le candidat-médicament exclusif plécanatide de Synergy est un analogue synthétique de l'uroguanyline, une hormone gastro-intestinale naturelle, qui agit en activant le récepteur de guanylate cyclase C (GC-C) sur les cellules épithéliales des voies gastro-intestinales. Le plécanatide vient juste de terminer un essai clinique de phase IIa chez des patients pour le traitement de la constipation chronique. La Société prévoit d'initier un essai contrôlé par placebo, à doses orales répétées, de Phase IIb de 28 jours sur des patients souffrant de constipation chronique au premier trimestre 2011. Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site http://www.synergypharma.com.

Certains énoncés contenus dans le présent communiqué de presse sont prospectifs au sens de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces énoncés sont identifiés par des termes tels que « anticiper », « penser », « prévoir », « estimer » et « envisager » notamment. Ces énoncés prospectifs, dont le projet de Synergy d'entamer, au premier trimestre 2011, un essai clinique de phase IIb de 28 jours, contrôlé par placebo, à doses orales répétées, du Plécanatide chez les patients atteints de constipation chronique, sont basés sur les attentes actuelles de Synergy et les résultats réels pourraient être sensiblement différents. Il existe un certain nombre de facteurs qui pourraient faire en sorte que les événements réels diffèrent sensiblement de ceux exprimés dans de tels énoncés prospectifs. Ces facteurs incluent, mais sans s'y limiter, une concurrence importante ; notre capacité à assurer la continuité des activités ; notre besoin de financement supplémentaire ; les incertitudes liées à la protection des brevets et aux litiges ; les incertitudes liées au remboursement de tiers ou de gouvernements ; des efforts limités dans les ventes et le marketing et notre dépendance de tiers ; et les risques liés à l'échec de l'obtention d'autorisations de la FDA et à la non-conformité avec les réglementations de la FDA. Comme pout tout médicament en cours de développement, il existe des risques significatifs liés au développement, à l'autorisation réglementaire et à la commercialisation de nouveaux produits. Il n'est pas garanti que les futures études cliniques évoquées dans ce communiqué de presse seront finalisées ou fructueuses ou qu'un quelconque produit obtiendra une autorisation réglementaire pour une quelconque indication ou que sa commercialisation s'avère réussie. Synergy rejette toute obligation de mettre à jour ou réviser ces énoncés prospectifs. Les investisseurs se doivent de lire les facteurs de risque exposés dans le formulaire 10-K de Synergy pour l'exercice clos au 31 décembre 2009 et les rapports périodiques déposés par la Société auprès de la Securities and Exchange Commission.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.