Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-10-20
Actualité médicale

Tags: gene -  myopathie -  congenitale - 
Le gène responsable d’une myopathie congénitale a été identifié - Actualité médicale
Le gène responsable d’une myopathie congénitale a été identifié

20/10/05 - Une équipe de chercheurs de l’Institut de Myologie, animée par Marc Bitoun et Norma Romero sous la direction de Pascale Guicheney (Inserm U582 « Physiopathologie et thérapie du muscle strié »), a identifié sur le chromosome 19 le gène responsable d’une myopathie congénitale : la forme autosomique dominante de la myopathie centronucléaire. Pour les malades, cette découverte permettra de poser un diagnostic précis et d’envisager, pour les couples à risque, un diagnostic prénatal dans le cas d’un projet d’enfant. L’identification du gène responsable d’une maladie est la première étape, indispensable, à la compréhension des dysfonctionnements liés à la maladie et donc à la mise en place d’éventuelles stratégies thérapeutiques. Ces travaux, publiés dans la revue Nature Genetics de novembre, ont été réalisés au sein de l’Institut de Myologie, créé et financé par l’AFM grâce aux dons du Téléthon et situé à Paris au sein du groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière.

Publicité

20/10/05 - Une équipe de chercheurs de l’Institut de Myologie, animée par Marc Bitoun et Norma Romero sous la direction de Pascale Guicheney (Inserm U582 « Physiopathologie et thérapie du muscle strié »), a identifié sur le chromosome 19 le gène responsable d’une myopathie congénitale : la forme autosomique dominante de la myopathie centronucléaire. Pour les malades, cette découverte permettra de poser un diagnostic précis et d’envisager, pour les couples à risque, un diagnostic prénatal dans le cas d’un projet d’enfant. L’identification du gène responsable d’une maladie est la première étape, indispensable, à la compréhension des dysfonctionnements liés à la maladie et donc à la mise en place d’éventuelles stratégies thérapeutiques. Ces travaux, publiés dans la revue Nature Genetics de novembre, ont été réalisés au sein de l’Institut de Myologie, créé et financé par l’AFM grâce aux dons du Téléthon et situé à Paris au sein du groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière.

En savoir plus...

Article écrit le 2005-10-20 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: gene myopathie congenitale


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...