Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Revue de presse santé
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-02-02
Fil actus Santé

Tags: CORDON OMBILICAL -  CELLULES SOUCHES -  SANG PLACENTAIRE -  MALADIE DEGENERATIVE - 
« Pourquoi conserver le sang  du cordon ombilical du bébé »?  - Fil actus Santé
« Pourquoi conserver le sang  du cordon ombilical du bébé »?

La recherche tente d'utiliser ces cellules souches pour réparer un cœur usé, un foie altéré, ou traiter une maladie dégénérative du cerveau comme Alzheimer ou Parkinson.

Publicité

« Encore méconnu du grand public, le don de sang placentaire devient de plus en plus courant en France ».

Le Dr Catherine Faucher, greffeur à l'Institut de lutte contre le cancer Paoli-Calmettes, à Marseille explique que «le sang placentaire est la troisième source de cellules souches hématopoïétiques, avec la moelle osseuse et le sang périphérique . Il concerne actuellement 17% des greffes, soit 250 par an en moyenne en France, mais son utilisation est en forte augmentation. (...)Très riche en cellules souches, le sang du bébé est une ressource thérapeutique très prometteuse.»

« Ces fameuses cellules souches ouvrent la voie à la thérapie cellulaire, encore dite médecine régénérative ».
« Concrètement, comment donner le sang du cordon ombilical, lors de l'accouchement? La future mère est informée au quatrième mois de grossesse et doit donner un consentement écrit. Le don est anonyme et gratuit ».

« Ce geste médical simple ne gêne en rien le déroulement de l'accouchement, précise Katia Valats, sage-femme à la maternité Saint-Roch de Montpellier. Mais il ne doit en aucun cas constituer un péril supplémentaire, à un moment où l'attention des soignants est maximale en raison des risques d'hémorragie.»
 Aujourd'hui, il existe dix banque, couvrant l'ensemble du territoire.
«Notre objectif sera atteint dans quelques mois, précise Emmanuelle Prada-Bordenave, directrice générale de l'Agence de la biomédecine, qui a mis en œuvre ce déploiement. À terme, une soixantaine de maternités proposeront à leurs patientes de donner le sang de leur cordon, ce qui représentera 20% des naissances françaises.»
«La France a enfin pris sa collecte en main, après avoir importé des unités de l'étranger pendant des années. Elle va dorénavant mieux participer à l'effort de solidarité internationale, se félicite Marie-Thérèse Hermange, sénateur (UMP). Reste à donner un statut juridique au sang de cordon, actuellement considéré comme un déchet opératoire. C'est ce que propose la loi ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2011-02-02 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Le Figaro du 31/1/11Accéder à la source


Publicité

En savoir plus