Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Revue de presse santé
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-02-03
Fil actus Santé

Tags: protonthérapie -  cancer rare - 
« La protonthérapie, une arme plus précise contre les cancers »  - Fil actus Santé
« La protonthérapie, une arme plus précise contre les cancers »

A la veille de la Journée mondiale contre le cancer, Les Echos s'interresse au « nouveau centre de protonthérapie de l'Institut Curie, [qui vient d’être inauguré à Orsay] après une rénovation de près de 4 ans et 50 millions d'euros d'investissement. Ses équipements de dernière génération en font l'un des établissements les plus adaptés dans le monde pour traiter des cancers rares, comme ceux de l'œil ou du cerveau ».

Publicité

« Contrairement aux radiothérapies classiques, qui utilisent des particules de lumière (photon) pour bombarder la tumeur, la prontothérapie fait appel à des protons, autrement dit des noyaux d'hydrogène. Ces particules présentent l'avantage de délivrer une dose d'irradiation de façon homogène et à une profondeur extrêmement précise ».

Rémi Dendale, oncologue radiothérapeute et chef de service du nouvel établissement, souligne que « pour rester dans la course des radiothérapies innovantes, nous devions absolument financer des travaux de grande ampleur ».

Le quotidien indique que « les enfants sont les principaux bénéficiaires de ce nouveau centre. Parce qu'elle protège mieux les organes sains situés à proximité de la tumeur, diminue les séquelles et réduit le risque de deuxième cancer, la protonthérapie est particulièrement adaptée aux jeunes patients, dont les cancers restent dans les pays développés la deuxième cause de mortalité entre 1 et 15 ans ».

« Désormais, au moins 120 enfants, sur les 750 qui ont besoin d'une radiothérapie chaque année en France, vont pouvoir être pris en charge en protonthérapie, portant ainsi le nombre de patients traités à 550 par an, soit 200 de plus ».

Article écrit le 2011-02-03 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Les Echos du 3/2/11Accéder à la source


Publicité

En savoir plus