Publicité
Accueil > Actualité médicale > Biologie clinique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2011-02-04
Actualité médicale

Tags: cellule -  virus - 
Quand la cellule se prend pour un virus - Actualité médicale
Quand la cellule se prend pour un virus

Des chercheurs de l’unité Architecture et Réactivité de l’ARN du CNRS, ont démontré pour la première fois que des cellules sont capables de mettre en œuvre un processus de « tethering » lors de l’initiation de la traduction de l’histone H4, un composant protéique de la chromatine. Ce mécanisme, qui mêle à la fois des caractéristiques cellulaires et des caractéristiques propres aux virus, est décrit dans un article de la revue Molecular Cell, publié le 21 janvier 2011.

Publicité

La biosynthèse des protéines dans la cellule est appelée traduction. Elle a lieu au niveau du ribosome, qui assemble les acides aminés transportés par les ARN de transfert (ARNt), en fonction de l’information portée par la séquence nucléotidique de l’ARN messager (ARNm). La traduction protéique se décompose en fait en trois étapes : l’initiation, qui correspond à la formation d’un complexe d'initiation, l’élongation, qui permet d'accrocher un nouvel acide aminé à la chaîne peptidique en cours de synthèse, et la terminaison, qui conduit à la libération de la protéine.
Chez les eucaryotes, l’initiation est l’étape la plus complexe et la plus régulée. Elle fait intervenir une pléiade de facteurs destinés à recruter la petite sous-unité du ribosome et l’ARNt(Met) initiateur à proximité de l’extrémité 5’ de l’ARNm qui porte la coiffe. Une fois cet assemblage réalisé, un processus de « scanning » de l’ARNm permet au complexe d’initiation de parcourir l’ARNm jusqu’au premier codon AUG initiateur. La longueur de la région non codante précédant l’AUG initiateur est très variable, pouvant atteindre plusieurs centaines de bases, la moyenne se situant autour de 60 nucléotides. Le processus de scanning de l’ARNm ajoute de la complexité au mécanisme d’initiation, faisant de cette étape d’initiation l’étape limitante de la traduction.

Afin de gagner en efficacité, les virus ont développé un système simplifié leur permettant de pirater la machinerie traductionnelle de la cellule eucaryote infectée. Des séquences particulières localisées sur l’ARNm viral, les IRES ou « Internal ribosome entry site », permettent le démarrage de la traduction de manière interne, avec un recrutement direct du ribosome au niveau du codon AUG de démarrage. Grâce à ces IRES, les virus s’affranchissent ainsi des étapes de fixation de la coiffe et de scanning.

L’équipe de Gilbert Eriani au sein de l’unité Architecture et Réactivité de l’ARN (ARN), ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2011-02-04 par CNRS
Source: CNRS Accéder à la source

Mots clés: cellule virus


Publicité

En savoir plus

En savoir plus

*

Cap-assisted internal initiation of translation of histone H4. F Martin, S Barends, S Jaeger, L Schaeffer, L Prongidi-Fix, G Eriani. Molecular Cell 41(2):197-209, January 21, 2011, doi:10.1016/j.molcel.2010.12.019.



Contact chercheurs



* Franck Martin
* Gilbert Eriani
Architecture et Réactivité de l’ARN (ARN)
UPR 9002 CNRS
Institut de Biologie Moléculaire et Cellulaire (IBMC)
15, Rue René Descartes
67084 Strasbourg Cedex