Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Revue de presse santé
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-02-14
Fil actus Santé

Tags: Medicament -  surveillance -  Afssaps - 
« Médicaments surveillés : quels risques ? »  - Fil actus Santé
« Médicaments surveillés : quels risques ? »

Le Figaro se penche sur la « liste de produits sous surveillance » publiée par l’Afssaps.

Publicité

« Celle-ci a suscité un émoi énorme parmi les personnes en consommant et parmi les médecins les prescrivant. L’absence d’analyse précise médicament par médicament, des bénéfices, des risques, des alternatives, par les autorités sanitaires a laissé les Français dans l’expectative ».

Le journal explique qu'après avoir été « sollicité par des dizaines de lecteurs demandant des explications et s’interrogeant sur les traitements qu’ils recevaient. Pour leur répondre, nous avons, avec l’aide d’experts, décidé de consacrer un dossier complet aux risques et bénéfices des médicaments les plus utilisés présents dans cet inventaire hétéroclite ».

Pour rappel, « tous les médicaments sont sous surveillance et pas seulement ceux de cette liste. […] Il faut savoir qu’il n’existe pas de médicament efficace et dénué d’effets secondaires. […] Par ailleurs, certaines molécules font l’objet d’une surveillance particulière en raison de la découverte d’effets indésirables graves et inédits ».

Le Pr François Chast, ancien président de l’Académie de pharmacie, précise : « Les affaires récentes doivent donner une leçon de modestie aux experts. Il leur faut apprendre à savoir remettre en cause leur jugement au fur et à mesure de nouvelles données ».
« Aujourd’hui, ce sont les grandes études pharmaco-épidémiologiques comme celles menées par la Cnam qui nous permettent d’avancer, car ce qu’on ne peut pas voir sur une petite population, au niveau d’un hôpital ou d’une officine par exemple, devient visible à l’échelle de millions d’ordonnances ».

« Selon le Pr Chast, il faut distinguer les molécules qui changent la vie comme le Glivec (ce produit qui figure dans la liste de l’Afssaps a pourtant bouleversé le pronostic des leucémies myéloïdes chroniques) même au prix d’effets secondaires, de celles qui peuvent être retirées demain du marché sans problème particulier, car elles s’adressent à des maladies bénignes ou qu’il y a des alternatives thérapeutiques ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2011-02-14 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Le Figaro du 14/2/11Accéder à la source


Publicité

En savoir plus