Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cellule souches
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-04-07
Actualité médicale

Tags: Cellules souches -  programmation génétique - 
Une rétine fabriquée à l'aide de cellules souches embryonnaires - Actualité médicale
Une rétine fabriquée à l'aide de cellules souches embryonnaires

Des chercheurs ont réussi à fabriquer en laboratoire une rétine à partir de cellules souches embryonnaires de souris, selon des travaux publiés mercredi en ligne par la revue scientifique Nature.

Publicité

"Générer des organes complexes in vitro est un des défis majeurs de la médecine régénérative. Mais pas impossible", soulignent dans un éditorial de la revue deux spécialistes Robin Ali et Jane Sowden (Londres) en saluant cette obtention d'une "rétine entière" issue de ces fameuses cellules embryonnaires.

Ces travaux pourraient contribuer à la recherche thérapeutique pour les maladies causes de cécité, comme la rétinite pigmentaire, et même déboucher sur la possibilité de restaurer la vue à partir de l'injection de cellules rétiniennes fabriquées à partir de cellules du patient, avancent-ils.

Les cellules souches embryonnaires, sont virtuellement capables de se transformer en tous les types de cellules spécialisées de l'organisme.

Les résultats de l'équipe de chercheurs japonais, dirigée par Yoshiki Sasai du RIKEN Center for Developmental Biology de Kobe démontrent, plus fondamentalement, les capacités à s'auto-organiser des cellules souches embryonnaires, tout en éclairant la dynamique des cellules de l'oeil en développement.

En culture, la structure embryonnaire obtenue se développe en trois dimensions - les cellules se divisent et se différencient - pour donner forme aux principales cellules de la rétine, y compris les photorécepteurs, tout en étant "correctement organisées", soulignent les spécialistes britanniques.

Il existe deux types de photorécepteurs, les cônes (vision diurne) et les bâtonnets (vision nocturne).

Un travail qualifié de "extrêmement novateur" par Olivier Goureau de l'Institut de la Vision (Paris) qui travaille dans le même domaine mais avec des cellules souches adultes reprogrammées "iPS".

Toutefois, relève ce chercheur, si la formation de l'oeil est semblable chez l'humain et la souris, il existe quand même des différences entre eux, par exemple notamment en matière de photorécepteurs.

Dans une perspective thérapeutique, il faut veiller à purifier la population de cellules des cellules souches restantes pour éviter des tumeurs, et afin de ne transplanter que celles qui se sont déjà spécialisées comme par exemple les précurseurs de ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2011-04-07 par AFP
Source: Copyright © 2011 AFP Accéder à la source


Publicité