Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Revue de presse santé
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-05-02
Fil actus Santé

Tags: obésité -  chirurgie -  diabète - 
Obésité et diabète : la chirurgie, un atout ?  - Fil actus Santé
Obésité et diabète : la chirurgie, un atout ?

Perdre du poids grâce à la chirurgie pourrait avoir un effet bénéfique sur la santé. Elle permettrait de réduire le diabète de type 2 dans 80 % des cas, et cela avant même d'avoir perdu un gramme. C'est ce que révèle une étude américaine publiée dans la revue Science Translational Medicine.

Publicité

En 10 ans, le nombre de personnes obèses a doublé en France. Plus de 15 % de la population est touchée. Pour l'Organisation mondiale de la santé, c'est une véritable épidémie qui touche plus de 300 millions d'adultes à travers le monde et qu'aucun pays n'a réussi à enrayer. La surcharge pondérale peut, quand elle devient importante, entraîner de graves complications sur l'organisme, notamment des risques importants de développer un diabète de type 2.

Il n'existe que deux solutions pour perdre du poids : d'une part, un régime sévère , et d'autre part, « passer sur le billard » pour subir une opération de chirurgie bariatrique. Cette dernière a pour but de réduire la taille de l'estomac et (ou) de réaliser une dérivation vers l'intestin afin de restreindre l'absorption des aliments . Conséquence : une diminution de l'apport calorique journalier. C'est une technique lourde, réservée uniquement au cas d'obésité dite « morbide », caractérisée par un indice de masse corporelle supérieur à 40kg/m2 et à des personnes ayant des complications de santé. Pour être éligible à ce type de chirurgie, les critères définis par la Haute autorité de santé (HAS) sont particulièrement stricts. En 2009, 20 000 interventions ont été réalisées en France. Les résultats sont assez spectaculaires : en moyenne, une perte de poids située entre 45 à 50 kilogrammes deux ans après l'intervention.

Des chercheurs américains, menés par Blandine Laferrère de l'Université de Columbia (New-York), ont essayé de comprendre l'impact de la chirurgie bariatrique sur l'organisme. Pour cela, ils ont comparé le taux de métabolites dans le sang après un perte de poids de 10 kilogrammes, soit suite à un régime amaigrissant, soit suite à une intervention. Ils ont constaté que chez les personnes opérées le taux d'acides aminés était plus faible, et que dans 80 % des ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2011-05-02 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: Science Translational MedicineAccéder à la source


Publicité

En savoir plus