Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Allergologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-05-04
Fil actus Santé

Tags:
Asthme : le point avec Francine Ducharme - Fil actus Santé
Asthme : le point avec Francine Ducharme

Hier s'est déroulé la Journée mondiale de l’asthme dont la thématique cette année etait le plan d’action écrit. A cette occasion de nombreuses actions de sensibilisation ont eu lieu dans toute la France. Plus de 4 millions de français seraient concernés. Francine M. Ducharme, professeur au département de pédiatrie de l’Université de Montréal, spécialiste de l’asthme chez l’enfant, fait un état des lieu de cette pathologie.

Publicité

On parle souvent de l'augmentation exponentielle des cas d'asthme. Qu'en est-il actuellement ?

S'il y a quelques années, on a bien vu le nombre de cas recensés augmenter, ce n'est plus vrai aujourd’hui. Selon les dernières études épidémiologiques, nous sommes actuellement à un plateau. D’une part, autrefois beaucoup d'asthmatiques n'étaient pas diagnostiqués comme tels. Pour éviter de parler d'asthme, les médecins parlaient souvent de « bronchite asthmatique », par exemple. Il a fallu attendre les années 1980-1990 et l'apparition d'une nouvelle nomenclature pour regrouper sous le même terme différentes pathologies voisines. De facto, le nombre de cas recensés a augmenté. D'autre part, la pollution a probablement aussi joué un rôle. Ainsi en améliorant l'isolation des maisons, on a augmenté la concentration de polluants intérieurs, entraînant ainsi une augmentation des cas de ce syndrome inflammatoire chronique qui affectant les voies aériennes et qu’on appelle « asthme ». Le plus inquiétant aujourd'hui n'est donc pas le nombre global de personnes atteintes, mais le nombre de personnes qui souffrent d’un asthme maitrisé. En effet, plus de 50 % des personnes diagnostiquées n'ont pas une bonne maitrise de leur asthme. Il existe un vrai problème de prise en charge et de gestion de la maladie.

Comment améliorer la qualité de vie des personnes asthmatiques ?

Tout passe par une meilleure intégration de la maladie dans la vie du patient, donc, par une meilleure gestion de la maladie, des traitements et des modifications environnementales appropriées. Ceci implique aussi une éducation sur l’asthme et une meilleure prise en charge par les médecins. Malheureusement, moins de 20% des personnes atteintes d’asthme utilisent un médicament de contrôle tous les jours, ont eu une séance d’éducation sur l'asthme, et/ou ont un plan d’action sur l’asthme. Un plan d’action est un document écrit personnalisé qui indique quoi faire ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2011-05-04 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

Le professeur Francine Ducharme est docteur au département de pédiatrie de l'Université de Montréal, ainsi qu'au Centre de recherche de l'hôpital Sainte-Justine. Spécialiste de l’asthme chez l’enfant elle a mené plusieurs études sur l’asthme dont l’une qui démontre que le recours aux médecines parallèles dans le cas de l’asthme chez l’enfant, ralenti l’apprentissage de la gestion de sa maladie et une plus récente qui prouve l'importance d'un plan d'action écrit pour le traitement de l'asthme pour améliorer le contrôle de l'asthme chez les enfants.