Publicité
Accueil > Actualité médicale > Essai clinique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-05-05
Actualité médicale

Tags: DMLA -  cécité -  thérapie génique -  ophtalmologie - 
La thérapie génique à la rescousse de la DMLA - Actualité médicale
La thérapie génique à la rescousse de la DMLA

Un essai de thérapie génique sur l'animal apporte un nouvel espoir pour lutter contre la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). C'est ce que rapporte une étude américaine publiée dans la revue PloS One

Publicité

La dégénérescence maculaire liée à l'âge, plus connu sous le sigle DMLA, est la première cause de cécité chez les personnes de plus de 50 ans. En France, elle toucherait un peu plus de 1,3 million de personnes. Cette affection oculaire dégénérative prive petit à petit celui qui en souffre de sa vision centrale. Elle empêche ainsi de lire, de conduire, ou de regarder la télévision. A l'heure actuelle, il n'existe aucun traitement pour lutter contre cette pathologie.

Des travaux récents ont montré que dans les cas avancés de DMLA , la néovascularisation choroïdale sous macula, et la lente destruction de cellules dans le fond de l'œil, sont dues à l'activation du système du complément, qui est une partie du système immunitaire. Cette dernière conduit à la génération de trous , appelée « complexe d'attaque membranaire » ou MAC dans les membranes cellulaires. Ce complexe peut être inhibé par la protéine CD59 ou protectine.

Suite à ces observations, Rajendra Kumar-Singh et ses collègues de la Tufts University School of Medicine (Etats-Unis) ont injecté dans l'œil de plusieurs souris génétiquement modifiées le gène de la protéine CD59 à l'aide d'un vecteur. Ils ont constaté une réduction significative de la croissance anarchique des vaisseaux rétiniens, ainsi qu'une diminution de la mort cellulaire, que la thérapie génique soit appliquée sous la rétine ou directement dans le vitré. Ces résultats encourageants ouvrent ainsi une nouvelle voie à de nouvelles pistes thérapeutiques dans la lutte que mènent les chercheurs contre la DMLA.

Article écrit le 2011-05-05 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: PloS ONE Accéder à la source

Mots clés: DMLA cécité thérapie génique ophtalmologie


Publicité

En savoir plus