Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Revue de presse santé
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-05-09
Fil actus Santé

Tags: Xavier Bertrand -  polémique -  indemnisation - 
Médiator<sup>®</sup> : Les médecins ne seront pas les payeurs... - Fil actus Santé
Médiator® : Les médecins ne seront pas les payeurs...

Xavier Bertrand, ministre de la Santé, l'a réaffirmé, hier sur France 5, ce ne sont pas les médecins qui devront payer pour les méfaits du Médiator® mais bel et bien et uniquement les laboratoires Servier

Publicité

L'affaire Médiator n'en finit pas d'alimenter les colonnes de nos quotidiens. Chacun cherchant à débusquer le nouveau scoop. Ce week-end, la prime revient au Figaro. Alors que le texte créant le fonds public d'indemnisation des victimes de l'anti-diabétique doit être présenté ce mercredi au conseil des Ministres, le journal annonçait, dans son édition de samedi, que les médecins ayant prescrits le médicament, hors des indications citées dans l'AMM, c'est à dire comme coupe-faim, pourraient bien passer eux aussi à la caisse.

Devant l'inquiétude et l'indignation des professionnels de santé, Xavier Bertrand, interviewé hier soir à ce sujet sur France 5, a tenu à les rassurer. Seul Servier devra payer. Cette polémique intervient alors que La cour de Cassation n'a toujours pas statué sur la possible centralisation du dossier à Paris et que le texte final n'a toujours pas été dévoilé.

Cependant, quelques informations d'importance ont déjà filtré. Contrairement aux premières annonces faites, toutes les personnes ayant pris du Médiator ne seront pas indemnisées. Seront éligibles uniquement celles qui auront subi des dommages corporels et qui pourront en apporter la preuve. D'autre part, ces dernières ne pourront se retourner vers l'État, soit l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (Oniam), qu'après un refus du payeur désigné au préalable. Les indemnisations devront être versées dans un délai de 6 à 12 mois. Dernier point, les victimes auront aussi la possibilité de porter plainte au pénal. Selon les premiers échos, ces dispositions satisfont Dominique-Michel Courtois, président de l'association d'aide aux victimes du Mediator et de l'Isoméride (Avim).

Olivier Frégaville-Arcas

Article écrit le 2011-05-09 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus