Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-05-12
Fil actus Santé

Tags:
Alzheimer :  une nouvelle donne aux États-Unis
<b>Entretien avec Bruno Dubois</b> - Fil actus Santé
Alzheimer : une nouvelle donne aux États-Unis Entretien avec Bruno Dubois

Il y a quelques jours, les États-Unis annonçaient la mise à jour des directives pour établir le diagnostic de la maladie d'Alzheimer. Ces dernières n'avaient pas changé outre-atlantique depuis 27 ans. Tenant enfin compte des dernières découvertes et avancées sur la maladie, elles prennent en compte les différentes étapes de cette pathologie qui évolue graduellement. Bruno Dubois, directeur de l'Institut de la mémoire et de la maladie d'Alzheimer à la Pitié-Salpêtrière, fait le point sur cette avancée dont il est un des instigateurs

Publicité

Que pensez-vous de cette annonce faite par les États-Unis ?
C'est une bonne nouvelle. Il était temps que les données récentes sur la maladie soient prises en compte. Cela va permettre de favoriser un diagnostic précoce. En revisitant totalement la manière d'appréhender la maladie , les Instituts nationaux de la santé (NIH) ont intégré l'ensemble des points qu'un groupe d'experts, à mon initiative, avaient publiés dans la revue Lancet Neurology en 2007. Ces derniers permettent notamment de faire le distingo entre des troubles liés à un accident vasculaire cérébral, ou à une forte déprime, et les premiers signes de la maladie d'Alzheimer. Ainsi, il est maintenant possible de faire la différence entre un patient présentant un syndrome (Mild Cognitive Impairment) et un patient Alzheimer avant qu'il ne soit dément.

En quoi consistent ces directives ?
Les nouvelles directives américaines prennent en considération l'ensemble des étapes connues du développement de la maladie. Cette dernière évolue par paliers et les premières modifications dans le cerveau peuvent intervenir plus de dix ans avant que les premiers symptômes apparaissent. Trois phases ont donc été retenues par les Instituts nationaux de la santé (NIH). La première, dite préclinique, décrit justement les premiers changements dans le cerveau. Ces derniers correspondent au début d'accumulation de plaques séniles formées d'un peptide (ß-amyloïde) qui finit par entraîner la mort des neurones. La deuxième phase correspond à l'apparition des symptômes de déficience mentale, tels que des épisodes de perte de mémoire importants qui toutefois n'entraînent pas la perte d'autonomie. La troisième et dernière phase est celle qui correspond à la démence telle qu'elle est décrite par la médecine américaine jusqu'à présent.

En pratique, comment cela se traduit-il ?
Jusqu'à il y a peu encore, le seul véritable diagnostic de la maladie se faisait postmortem. Maintenant, ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2011-05-12 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: Accéder à la source


Publicité

En savoir plus