Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Revue de presse santé
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-06-01
Fil actus Santé

Tags: E coli -  bactérie -  SHU -  entérohémorragique - 
Bactérie E. coli : un traitement en vue ?
 - Fil actus Santé
Bactérie E. coli : un traitement en vue ?

Alors que l'épidémie liée à la bactérie Escherichia coli entérohémorragique (ECEH) qui touche principalement l'Allemagne du Nord ne cesse de croître et dont l'origine reste inconnue à ce jour, un anticorps monoclonal, l'éculizumab, pourrait bien venir en aide aux personnes atteintes. C'est en tout cas ce que laisserait entrevoir une étude parue, il y a quelques jours, dans le New England Journal of Medicine. En effet, 3 enfants présentant un syndrome hémolytique et urémique (SHU) sévère avec atteintes neurologiques ont vu leur état de santé s'améliorer après la prise de ce médicament

Publicité

L'infection par les bactéries de type E. coli entérohémorragique, comme celle qui se propage dans la région de Hambourg depuis une quinzaine de jours, débute le plus souvent par une diarrhée, qui peut être hémorragique, et très vite se transforme en gastro-entérite. Au bout d'une semaine, dans les cas les plus inquiétants, la maladie évolue vers un SHU. La vérotoxine produite par les bactéries lèse alors la microcirculation, ce qui peut entraîner de graves problèmes d'insuffisances rénales, des complications neurologiques, et dans la pire des hypothèses la mort.

Alors que l'origine de l'épidémie qui sévit en Europe n'est toujours pas déterminé et que les premiers coupables présumés, les fameux concombres espagnols ont été mis, pour l'instant, hors de cause, des chercheurs allemands, canadiens et français ont montré l'efficacité de l’anticorps monoclonal eculizumab dans le traitement de formes très sévères de SHU chez trois enfants, âgés de 3 ans, infectés par des bactéries productrices de vérotoxine proche de la souche qui touche actuellement l'Allemagne.

Traités par hémodialyses successives pour traiter leur plasma, les 3 jeunes patients étaient bien mal en point. Ils n'ont vu leur état s'améliorer que 24 heures après la première administration de eculizumab. Tous sont maintenant en très bonne santé. Toutefois, ces données, doivent être prises avec beaucoup de précaution... Des chercheurs américains n'ont pas obtenu les même résultats positifs, avec la même méthode.

Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière

Article écrit le 2011-06-01 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: New England Journal of MedicineAccéder à la source


Publicité

En savoir plus