Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-06-06
Actualité médicale

Tags: cancérologie -  sein - 
Cancer du sein : un anti-oestrogène porteur d'espoir ? - Actualité médicale
Cancer du sein : un anti-oestrogène porteur d'espoir ?

À l'occasion du Congrès mondial de cancérologie, qui se tient à Chicago, une équipe de chercheurs américains a annoncé des résultats prometteurs pour réduire les risques du cancer du sein. Selon les travaux publiés, en même temps, dans le New England Journal of Medicine, l'aromasine, une molécule qui inhibe la production d'œstrogènes, permettrait de réduire de 65 % la survenue de cette tumeur.

Publicité

Tumeur maligne des glandes mammaires, le cancer du sein représente 32 % des nouveaux cas de cancers chez la femme. S'il est rare avant 30 ans, il devient malheureusement très fréquent entre 60 et 65 ans. Il serait à l'origine de 20 % des décès féminins par cancers, soit un peu plus de 11 500 patientes. De nombreuses campagnes de prévention et une prise en charge de plus en plus précoce ont permis qu'il soit aussi un des cancers les mieux soignés, avec un taux de survie à cinq ans de 85 %, en France. Si cette tumeur touche presque exclusivement les femmes, il ne faut pas oublier qu' 1 % des hommes peuvent être touchés par cette pathologie.

Un nouveau médicament pourrait bien faire son apparition dans l'arsenal pharmaceutique pour lutter contre ce type de cancer. C'est ce que montrent les résultats encourageants d'un essai clinique mené aux États-Unis, au Canada, et en France, par l'équipe du Pr Paul Goss, professeur à Harvard. De 2002 à 2010, les chercheurs ont suivi plus 4 560 femmes ménopausées et présentant des dispositions à déclarer ce type de tumeur. La moitié d'entre-elles ont pris de l'aromasine (un inhibiteur de la production d’œstrogènes produit par le laboratoire américain Pfizer) et l'autre moitié, un placebo. Les chercheurs ont constaté que l'aromasine réduisait de 65 % le risque de cancer du sein chez les femmes ménopausées. Ils ont aussi montré que chez celles ayant pris le traitement et ayant déclaré la maladie, les tumeurs étaient de petite taille et beaucoup moins agressives.

Si le mécanisme de ce nouveau médicament est similaire au tamoxifène, principal traitement hormonal pour lutter contre les cancers du sein depuis plus de 30 ans, il n'en est pas de même au niveau des effets secondaires. D'une part, l'aromasine serait ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2011-06-06 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: New England Journal of Medicine Accéder à la source

Mots clés: cancérologie sein


Publicité

En savoir plus