Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Revue de presse santé
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-06-14
Fil actus Santé

Tags: fécondation in vitro -  procréation assistée -  grossesse - 
FIV : tour d’horizon en France - Fil actus Santé
FIV : tour d’horizon en France

Dans un numéro spécial du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), l'institut de veille sanitaire (InVS) dresse un bilan de l'assistance médicale à la procréation (AMP) en France : techniques de plus en plus innovantes, complications mieux identifiées, meilleur rendement... Toutefois, le nombre de fécondation in vitro (FIV) reste stable

Publicité

Le désir d’enfant reste très important pour un grand nombre de couples, malheureusement, tous ne peuvent pas en avoir de façon naturelle. Depuis de nombreuses années, la médecine a fait d’énormes progrès, permettant à de nombreux ménages d'accéder à la maternité. En 2008, ce ne sont pas moins de 20 136 enfants qui sont nés suite à une AMP, et 18 920 d’entre eux sont issus des gamètes du couple parental. Selon l'étude du BEH parue aujourd’hui, il y a 51 % de chance de donner naissance à un enfant, suite à une première tentative de FIV, 26 % après une deuxième tentative. Ensuite, les taux de réussite sont inférieurs à 10 %. Les experts estiment que les chances d’avoir un enfant après une FIV sont de 25 %.

Afin d’améliorer le dispositif, l'Agence de biomédecine a mis en place de nouvelles recommandations. Le but est de référencer aux mieux les effets indésirables et les incidents dans le but de les corriger. D’autre part, l’étude met aussi en avant l’évolution des techniques médicales. Ainsi, en 2008, la fécondation in vitro avec micro-injection de spermatozoïdes, processus particulièrement sophistiqué et innovant, représentait 63 % des tentatives.
D'après l’étude du BEH, 5 ans, au minimum, sont nécessaires entre les premiers rendez-vous dans le centre d’AMP et la naissance, et sur les dix couples qui un jour ont poussé la porte d'un établissement spécialisé en AMP, 7 ont eu la chance de devenir parents. Si les traitements médicaux permettent à 48 % de ces ménages d'avoir un enfant, 11 % adoptent, et 11 % finissent par concevoir de façon naturelle.

Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière

Article écrit le 2011-06-14 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: BEHAccéder à la source


Publicité

En savoir plus