Publicité
Accueil > Revue de presse >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2011-06-27
Revue de presse

Tags:
Fortes chaleurs et insuline : une liaison dangereuse - Revue de presse
Fortes chaleurs et insuline : une liaison dangereuse

L'été 2011 s'annonce déjà problématique pour 600 000 diabétiques en France qui doivent voyager avec leur insuline. De grosses chaleurs ont déjà été enregistrées en France ces derniers jours et le système d'alerte canicule et santé (SACS) a été activé le 1er juin. Cette chaleur affectera beaucoup de diabétiques qui doivent garder leur insuline au frais pendant leurs vacances

Publicité

La canicule et le problème insidieux de l'insuline

Quelques 600 000 diabétiques en France utilisent de l'insuline injectée. Si l'insuline est exposée à des températures extrêmes, elle est endommagée et perd très vite son efficacité. Ceci est une préoccupation majeure pour les diabétiques pendant la période estivale.

Un des problèmes de l'insuline est que quand elle est exposée à de fortes chaleurs, elle ne change pas d'allure mais est tout simplement moins efficace, ce qui veux dire que pendant des périodes de chaleur très fortes, un diabétique s'injecte très souvent avec de l'insuline périmée sans le savoir, ce qui affecte radicalement son traitement.

Il est impératif que l'insuline soit gardée au frais en tout temps et sous toutes circonstances. C’est pourquoi MedActiv s'est allié avec la société Magnien SAS pour distribuer ses nouveaux sacs isothermes EasyBag et iCool en pharmacie pour l'été 2011.

Ils sont plus de 1,2 millions de personnes en France atteintes de maladies qui les empêchent de voyager, parce que les médicaments qu'ils utilisent doivent être conservés au frais. Ces personnes sont effectivement prisonnières de leurs maladies. Ces médicaments incluent les médicaments pour des maladies chroniques telles que le diabète, la polyarthrite ou la sclérose en plaque. Cette sensibilité à la chaleur concerne aussi les hormones de croissance, l'adrénaline et les anti venins.

Des technologies de pointe qui suivent les recommandations internationales

Les médicaments sensibles se divisent en deux catégories spécifiques : ceux qui doivent être gardés au frais (en dessous de 25°C) et ceux qui doivent être ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2011-06-27 par Medactiv
Source: Medactiv


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...