Publicité
Accueil > Vie de l'Hôpital : actus >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-06-30
Vie de l'Hôpital : actus

Tags:
Demain, la réforme des retraites rentre en vigueur - Vie de l'Hôpital :  actus
Demain, la réforme des retraites rentre en vigueur

Si le 1er juillet est synonyme de vacances d’été, il est aussi, cette année, le premier jour de rentrée en vigueur de la réforme des retraites. Après beaucoup de contestations, cette dernière avait fini par être votée en novembre dernier. Première conséquence directe pour le monde hospitalier, des départs à la retraite très importants dans les mois à venir qui pourraient aggraver la situation de pénurie déjà rencontrée dans un grand nombre d’établissements de santé.

Publicité

Dés demain, l âge légal de la retraite pour la plupart des salariés ne sera plus 60 ans mais bien de 62 ans. Si la transition sera graduelle (4 mois par an), les premières personnes concernées sont celles nées après le 1er juillet 1951.
Dans certains secteurs, les pouvoirs publics ont dû adapter la réforme au type de travail. C’est le cas pour les infirmières hospitalières, qui ont été consultées sur leur avenir. Elles avaient le choix entre un meilleur salaire assorti d’un meilleur statut mais en contrepartie devaient travailler plus longtemps et une paye à peine revalorisée mais la possibilité de partir à la retraite beaucoup plutôt. Le verdict (environ 50/50) tombé en avril avait laissé un goût amer aux pouvoirs publics qui espéraient bien que plus de 2/3 des infirmières hospitalières choisiraient la première proposition, évitant ainsi les risques aggravés de pénurie annoncée.
Demain, les établissements de santé sont au pied du mur. Si la situation est différente en fonction des régions, elle reste inquiétante dans l’ensemble. Dans un entretien avec Le Quotidien du Médecin, le directeur des ressources humaines de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) se dit inquiet. En effet, la structure parisienne devrait enregistrer 200 départs d’infirmières dans les jours à venir, soit 1 % de son effectif.
Afin d’avoir une vision d’ensemble de la situation, la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) est en train de faire un point sur les départs en cours et à venir dans les hôpitaux directement imputables à la réforme des retraites. Cet état des lieu devrait permettre d'envisager les solutions nécessaires pour résoudre le problème récurent de pénurie du personnel hospitalier.

Article écrit le 2011-06-30 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: Reuters et Le Quotidien du médecinAccéder à la source


Publicité

: Sur le même thème...