Publicité
Accueil > Fil actus Santé >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-07-20
Fil actus Santé

Tags:
Alzheimer : Les 7 facteurs de risques modifiables - Fil actus Santé
Alzheimer : Les 7 facteurs de risques modifiables

Alors que se tient à Paris la Conférence internationale de l'Association Alzheimer (AAIC), une étude menée par des chercheurs américains et publiée en ligne sur le site du Lancet Neurology, a retenu l’attention des participants. Selon cette dernière, sept facteurs de risques, supposés de la maladie d'Alzheimer, pourraient être à l’origine de la moitié des cas recensés dans le monde. Ainsi, en changeant son mode de vie, il serait possible d’influer sur la maladie.

Publicité

Pour leurs travaux, Deborah Barnes et ses collègues de l’Université de Californie (San Francisco) ont étudié un grand nombre d’observations sur la maladie d’Alzheimer, ce qui leur a permis d’établir une liste de facteurs de risques qui pourraient être à l’origine du déclenchement de la maladie. La plupart d’entre eux sont liés au mode vie : alimentation, niveau d’études, activité physique, etc.
En partant de l’hypothèse que ces facteurs de risques pouvaient induire la maladie et en s’appuyant sur des modèles mathématiques, les chercheurs ont établi que 19 % des cas d’Alzheimer dans le monde pouvaient être imputés au faible niveau d'instruction, 14 % au tabagisme, 13 % à l'inactivité physique, 11 % à la dépression, 5 % à l'hypertension, 2 % à l'obésité, 2 % au diabète.
Ainsi, selon l’équipe de Deborah Barnes, il serait possible de réduire de moitié le nombre de patients atteints de la maladie d’Alzheimer en modifiant seulement notre façon de vivre. En effet, en réduisant de 25 % ces facteurs de risques, 3 millions de cas d'Alzheimer dans le monde pourraient être évités, d’après le modèle mathématique mis en place par les chercheurs.
Pour l’instant, aucune étude n’a permis de faire de lien entre ces facteurs de risques et la pathologie. Les résultats ainsi obtenus restent donc hypothétiques. Des études à grande échelle devront être mises en place afin de déterminer si le changement de mode de vie a une réelle influence sur le développement de la maladie. Affaire à suivre…

Article écrit le 2011-07-20 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: eurekalertAccéder à la source


Publicité

: Sur le même thème...