Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-08-01
Actualité médicale

Tags:
Génétique : non pas une mais des schizophrénies - Actualité médicale
Génétique : non pas une mais des schizophrénies

Maladie psychique par excellence, la schizophrénie garde de nombreuses zones d’ombres. Afin de mieux en comprendre les mécanismes, des chercheurs français ont utilisé une méthode innovante d'analyse génétique. Ils ont ainsi pu identifier de nouvelles mutations spontanées. Leurs travaux sont publiés dans la revue Nature Genetics.

Publicité

La schizophrénie est une maladie chronique plus ou moins grave et handicapante, qui associe un ensemble d'affections psycho-cérébrales. Si l’état général des patients présente certaines caractéristiques communes, cette maladie est multi-symptomatique, ce qui en fait sa complexité. Selon les dernières estimations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 1 % de la population mondiale serait atteinte par cette pathologie.

Afin d’identifier de nouvelles variations génétiques qui pourraient être à l’origine du développement de la schizophrénie, Marie-Odile Krebs, chercheuse Inserm basée à l’Hôpital parisien Saint-Anne et ses collègues de l’université de Montréal, ont analysé non pas l’ADN des patients et de leurs parents, mais les exomes de ces derniers, c’est-à-dire, l’ensemble des séquences transcrites à partir de l’ADN, avant l’épissage et la traduction en protéines. En tout ce sont plus de 2 000 produits de gènes de 42 individus qui ont été étudiés.

Ils ont ainsi constaté que les mutations dites de novo (c’est-à-dire spontanées) sont plus fréquentes chez les patients atteints de schizophrénie qu’en population générale. Ils ont aussi découvert de nouveaux gènes qui pourraient être impliqués dans la maladie, soit autant de nouvelles cibles thérapeutiques.
Cette découverte confirme le fait qu’il n y a pas une schizophrénie, mais bien plusieurs...

Article écrit le 2011-08-01 par Olivier Frégaville-Arcas - information hospitalière
Source: Inserm Accéder à la source


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...