Publicité
Accueil > Revue de presse > TrovaGene
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2011-08-10
Revue de presse

Tags:
TrovaGene, Inc. confirme avoir récupéré ses droits à la technologie transrénale pour le dépistage prénatal non invasif et le cancer  - Revue de presse
TrovaGene, Inc. confirme avoir récupéré ses droits à la technologie transrénale pour le dépistage prénatal non invasif et le cancer

TrovaGene, Inc., un développeur de diagnostics moléculaires basés sur l'ADN transrénal, a confirmé aujourd'hui avoir récupéré la propriété à l'échelle mondiale de ses droits et de son contrôle sur son parc de brevets concernant la technologie transrénale pour les applications prénatales non invasives et le cancer, grâce à la résiliation d'un contrat de licence entre TrovaGene et Sequenom, Inc. En 2008, TrovaGene a concédé en licence exclusive à Sequenom plusieurs de ses brevets portant sur le développement d'applications de diagnostic et de dépistage prénatal. En 2009, TrovaGene a intenté un procès contre Sequenom pour escroquerie, exigeant la restitution de ses droits concédés en licence à Sequenom.

Publicité

« Nous sommes extrêmement satisfaits que TrovaGene ait récupéré les droits de développement prénatal sur les produits de diagnostic basés sur notre technologie transrénale », a commenté le Dr Thomas Adams, président de TrovaGene. « Cela nous permet de développer nos activités sur le marché des soins de santé des femmes, au-delà de notre programme avancé de dépistage du VPH basé sur des échantillons d'urine, qui peuvent être obtenus de manière non invasive et en toute confidentialité. »

Récemment, TrovaGene a généré des données par séquençage de la nouvelle génération qui ont démontré sans aucune ambigüité la pluralité et la représentation génomique des séquences foetales transrénales dans l'urine des femmes enceintes. TrovaGene pense qu'un échantillon d'urine constitue, par rapport au plasma, un spécimen supérieur au regard de sa simplicité à être recueilli, expédié et analysé dans le cas de certaines affections foetales, notamment les aneuploïdies (par exemple, le syndrome de Down). TrovaGene a engagé des discussions de partenariat avec plusieurs sociétés, dont les technologies analytiques sont en synergie avec l'analyse de courts fragments d'ADN transrénal dans l'urine, complétant ses méthodes propriétaires d'extraction et de traitement d'acide nucléique.

Aux États-Unis, on recense plus de 4 millions de grossesses par an, ce qui représente des débouchés importants de plusieurs milliards de dollars pour les tests de dépistage prénatal non invasifs et donc sans risques. Actuellement, plusieurs sociétés américaines et européennes procèdent à des tests de dépistage du syndrome de Down et d'autres aneuploïdies sur la base d'un séquençage massivement parallèle. Toutefois, aucune de ces sociétés ne contrôle les droits de la technologie du séquençage, ce qui les rend dépendantes d'un nombre extrêmement limité de fournisseurs de cette technologie et complique encore davantage les voies réglementaires. D'autre part, le séquençage est encore onéreux et le processus analytique présente plusieurs lacunes concernant le ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2011-08-10 par Business Wire
Source: communiqué de presse TrovaGene, Inc.


Publicité

En savoir plus