Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-08-17
Fil actus Santé

Tags: Leucémie -  lymphocytes -  greffe -  moelle épinière - 
Leucémie : deux patients guéris par leurs propres cellules reprogrammées  - Fil actus Santé
Leucémie : deux patients guéris par leurs propres cellules reprogrammées

Serait-ce la fin des traitements par chimiothérapie pour soigner les patients atteints d’une leucémie lymphoïde chronique ? C’est ce que suggèrent deux études américaines parues simultanément dans le New England Journal Of Medicine et Science Translational Medicine. Il serait, en effet, possible de reprogrammer certaines cellules du système immunitaire pour qu’elles s’attaquent aux cellules cancéreuses présentes dans le sang des patients.

Publicité

Affection incurable à ce jour, mais dont le pronostic vital est variable d’un cas à l’autre, la leucémie lymphoïde chronique, ou LLC, est la plus fréquente des maladies cancéreuses du sang (leucémies). Elle se caractérise par la prolifération de lymphocytes. Selon les dernières données statistiques, la LLC toucherait un peu plus d’un millier de personnes par an. La plupart d’entre elles ont plus de 50 ans. Dans le cas des formes les plus fréquentes, il n’est pas nécessaire que le patient soit traité. Toutefois, quand la maladie évolue et s’aggrave, un traitement par chimiothérapie, voire une greffe de la moelle épinière, peuvent être prescrits.
Dans ce contexte, Carl Juin et ses collègues de l’Université de Pennsylvanie (Philadelphie) se sont intéressés à la possibilité de permettre à l’organisme de combattre lui-même la leucémie qui le ronge. Pour cela, ils ont recruté 3 patients qui étaient à un stade particulièrement avancé de la maladie et qui ne répondaient plus aux chimiothérapies. Afin de vérifier si les propres cellules immunitaires des patients pouvaient détruire le cancer, les chercheurs ont prélevé des lymphocytes T chez les 3 malades. Ils les ont ensuite modifiés génétiquement à l’aide d’un virus pour qu’ils prolifèrent plus vite et qu’ils s’attaquent aux lymphocytes B, rendus cancéreux. Ainsi transformés, les lymphocytes T ont été réinjectés chez chacun des patients. Très vite, les chercheurs ont constaté que ces derniers se multipliaient rapidement et détruisaient les cellules cancéreuses présentes dans le sang. En quelques semaines, les patients, après être passés par une phase délicate (fièvre et nausées) étaient en rémission. Si, malheureusement, l’un d’entre eux a fait une rechute sous une forme atténuée de la maladie, les deux autres sont toujours en rémission totale après plus d’un an de recul.
Les résultats particulièrement encourageants de ces travaux ouvrent la ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2011-08-17 par Olivier Frégaville-Arcas
Source: EurekalertAccéder à la source


Publicité

En savoir plus

(photo copyright wikimedia Dr. Triche National Cancer Institute)