Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Dermatologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-08-23
Fil actus Santé

Tags: cellules souches -  peau -  épiderme - 
Peau reconstituée : Et la couleur fut  - Fil actus Santé
Peau reconstituée : Et la couleur fut

C’est une nouvelle étape dans la recherche sur les cellules souches qui vient d’être franchie. Si depuis 2009, il est possible de reconstituer un épiderme à partir de cellules souches pluripotentes, jusqu’à présent impossible de la pigmenter. C’est maintenant chose faite grâce à des chercheurs français, qui ont réussi in vitro à rendre fonctionnel des mélanocytes. Ces travaux font l’objet d’une publication dans les Proceedings of the National Academy of Sciences.

Publicité

Un des rôles principaux de la peau est de protéger l’organisme des agressions extérieures. Dans la lutte contre l’action néfaste des UV, la peau utilise comme moyen de défense les mélanocytes, des cellules pigmentées. Quand les UV frappe ces dernières, elles produisent en quantité importante de la mélanine. C’est ce pigment qui colore la peau. Plus la peau en contient, plus elle paraît bronzée. Mais au delà de l’aspect esthétique, ce dernier joue surtout un rôle protecteur afin d’éviter au kératinocytes (cellules de l’épiderme) de subir les effets mutagènes des UV.
Déjà à l’origine de la reconstitution de l’épiderme à partir de cellules souches pluripotentes en 2009, l’équipe de Christine Baldeschi de l’institut I-STEM (Inserm) s’est intéressée à un processus qui permettrait aux cellules d’exprimer naturellement de la mélanine. Dans un premier temps, les chercheurs ont essayé de mieux comprendre l’ensemble des mécanismes qui permettent à une cellule pluripotente de se différencier en mélanocyte. Puis, ils ont étudié de près l’ensemble des caractéristiques des cellules pigmentées adultes. Ils ont ainsi découvert qu’il existait une communication spécifique entre les différentes cellules qui constituent l’épiderme. Ainsi les mélanocytes ont la capacité de transférer aux kératinocytes les molécules de mélanine, lorsque que la peau est attaquée par les UV.
en appliquant la même méthode qu’en 2009, les chercheurs ont réussi à obtenir des mélanocytes fonctionnels donnant ainsi de la couleur aux cellules de l’épiderme obtenues à l’aide de cellules souches. Ces travaux pourraient permettre d’être d’envisager une alternative thérapeutique pour des patients ayant des troubles de la pigmentation.

Article écrit le 2011-08-23 par Olivier frégaville-Arcas - information hospitalière
Source: Inserm - communiqué de presseAccéder à la source


Publicité

En savoir plus

Le site de l'I-STEM