Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-09-07
Fil actus Santé

Tags: Edulcorant -  aspartame -  saccharose - 
Aspartame : des recommandations pour la fin de l’année - Fil actus Santé
Aspartame : des recommandations pour la fin de l’année

Alors que le gouvernement, dans son plan anti déficit, souhaite augmenter les taxes sur les boissons sucrées afin de lutter contre l’obésité et de facto, risque de favoriser les sodas contenant des édulcorants, tel que l’aspartame, certains spécialistes s’inquiètent. Récemment, des études ont montré les effets néfastes de ce dernier. Dans un souci de transparence, Xavier Bertrand, ministre de la Santé, a demandé à l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) d’évaluer les risques et d’établir d’ici la fin de l’année des recommandations quant à son utilisation.

Publicité

Édulcorant artificiel découvert en 1965, l'aspartame est un peptide composé de deux acides aminés naturels, l'acide L-aspartique et la L-phénylalanine. Très apprécié des personnes au régime, il remplace le sucre dans de nombreux plats et boissons afin d’en réduire l’apport calorique. Son pouvoir sucrant est environ 200 fois supérieur à celui du saccharose, par exemple. Depuis sa première autorisation de mise sur le marché aux Etats-Unis en 1974, l'aspartame est controversé et fait l'objet de polémiques en raison de possibles effets nocifs sur la santé. Depuis, les experts ont du mal à se mettre d’accord sur les risques encourus par ceux qui en consomment.
Le message des autorités sanitaires européennes et américaines est plutôt clair. L'aspartame ne présente a priori aucun danger pour la santé. Et pourtant en Avril dernier, la Commission Environnement et Santé du parlement européen a préféré s’appuyer sur le principe de précaution et a voté un amendement afin que soit stipuler sur les emballages des produits contenant cet édulcorant que ce dernier ne pourrait ne pas convenir aux femmes enceintes.
La question reste donc en suspens. Y a-t-il un danger à consommer de l’aspartame ? Face à cette incertitude, Xavier Bertrand, le ministre de la Santé, a demandé à l’Anses de faire une réponse précise d’ici à la fin de l’année, avec un certain nombre de recommandations quant à son utilisation…

Article écrit le 2011-09-07 par Olivier frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus