Publicité
Accueil > Revue de presse > Essai clinique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2011-09-15
Revue de presse

Tags: hépatite C - 
Le New England Journal of Medicine publie des données de l’étude de Phase 3 ILLUMINATE d’INCIVEKMC (Télaprévir) sur l’hépatite C  - Revue de presse
Le New England Journal of Medicine publie des données de l’étude de Phase 3 ILLUMINATE d’INCIVEKMC (Télaprévir) sur l’hépatite C

Vertex Pharmaceuticals Inc. a annoncé aujourd’hui que le New England Journal of Medicine (NEJM) a publié des données d’une étude de Phase 3 sur les comprimés d’INCIVEKMC (Télaprévir) sur des personnes atteintes d’une hépatite C chronique de génotype 1, pour lesquelles le traitement était nouveau. Dans l’étude ILLUMINATE, de l’INCIVEK a été administré pendant les 12 premières semaines en même temps que du PEG-Interféron et de la ribavirine. Près des deux tiers des patients ont réagi tôt au traitement à la polythérapie à base d’INCIVEK (mesuré en ayant un virus d’hépatite C indétectable après 4 et 12 semaines du traitement) et ils ont été choisis aléatoirement pour suivre un traitement supplémentaire de 12 ou de 36 semaines avec du PEG-Interféron et de la ribavirine seuls. Des taux élevés semblables de réponse virologique soutenue (ou guérison du virus) ont été observés chez des personnes dans les deux groupes de traitement. Les effets secondaires les plus courants signalés avec l’INCIVEK dans cette étude ont été les éruptions cutanées et l’anémie, et chacun a conduit à un arrêt de l’administration de tous les médicaments chez environ 1 pour cent des patients pendant la phase de traitement avec l’INCIVEK. Les données de l’étude ILLUMINATE sont publiées dans le numéro du 15 septembre 2011 du NEJM.

Publicité

« Ces données sont importantes parce qu’elles démontrent que les patients qui ont réagi tôt à la polythérapie à base d’INCIVEK ont de grandes chances de parvenir à une guérison du virus après 24 semaines de thérapie », a déclaré M. Kenneth Sherman, M.D., Ph.D., professeur de médecine au Collège de médecine de l’Université de Cincinnati, directeur de la Division des maladies digestives de la Santé de l’Université de Cincinnati et chercheur principal pour l’étude. « Avec l’INCIVEK, nous savons dès la 4e semaine comment les patients réagissent au début et, pour ceux qui n’ont pas été traités auparavant, nous savons dès la 12e semaine quelles sont leurs chances de terminer la thérapie en 24 semaines. J’estime que ce sont là des facteurs stimulants qui amènent des patients à entreprendre le traitement et à le poursuivre. »

« Près des deux tiers des patients qui ont participé à cette étude ont réagi tôt à la polythérapie à base d’INCIVEK et ont été admissibles à l’arrêt complet de la thérapie à la 24e semaine », a déclaré M. Peter Mueller, Ph.D., chef de la direction scientifique et premier vice-président de la Recherche et développement mondial chez Vertex. « Réduire le temps de traitement de moitié supprime 24 semaines de PEG-Interféron et de ribavirine, et représente une percée majeure dans la manière de traiter l’hépatite C. »


Résultats de l’étude ILLUMINATE


L’étude ILLUMINATE était une étude de Phase 3 de traitement avec étude ouverte à répartition aléatoire qui a évalué l’INCIVEK administré conjointement avec le Pegasys® (PEG-Interféron alfa-2a) et le Copegus® (ribavirine) chez 540 patients souffrant d’une hépatite C chronique de génotype 1, et pour lesquels le traitement était nouveau. Dans cette étude, 65 pour cent (352 sur 540) des patients avaient un virus indétectable de l’hépatite C après 4 et 12 ...

Page suivante (2 / 7)

Article écrit le 2011-09-15 par Business wire
Source: communiqué de presse Vertex Pharmaceuticals Inc.

Mots clés: hépatite C


Publicité

En savoir plus

Des renseignements supplémentaires sont disponibles pour les médias à : http://investors.vrtx.com/press.cfm