Publicité
Accueil > Politique de Santé - Santé publique > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-09-21
Politique de Santé - Santé publique

Tags: Médecin scolaire -  Lycéen -  étudiant - 
Y-a-t-il encore des médecins scolaires en France ?  - Politique de Santé - Santé publique
Y-a-t-il encore des médecins scolaires en France ?

« C’est la pénurie dans de nombreux départements, et la situation se dégrade un peu plus chaque année », dénonce le syndicat des médecins scolaires et universitaires SNMSU-Unsa éducation. Les parents inquiets de cet état en Seine-Saint-Denis ne veulent pas être en reste et en appelle à l’Organisation des Nations unies (ONU) et à l’Oraganisation mondiale de la santé (OMS) pour trouver une solution à cette situation.

Publicité

Bien qu’on en parle peu, les médecins scolaires jouent un rôle important au sein de la communauté scolaire et éducative. Ils ont une carte à jouer auprès des jeunes dans tout ce qui concerne la prévention et la prise de risques. Leur présence est notamment nécessaire quand un élève, un lycéen ou un étudiant est atteint d’une maladie chronique et a besoin de conseil et d’adapter sa pathologie ou son handicap à la vie scolaire.
Si parfois, ils essuient certains quolibets, faute de conditions idéales pour faire pleinement leur travail, ils n’en restent pas moins des acteurs du système éducatif. Face à cette situation, que certains d’hésite nt pas à qualifier de dramatique, Le principal syndicat de cette profession réclame de la part du ministère de l’Éducation nationale un vrai engagement qui passe notamment par une revalorisation statutaire et financière de la médecine scolaire.
Si sur l’ensemble du territoire français la pénurie de ces professionnels de santé d’un genre particulier, en Seine-Saint-Denis, la situation est dramatique. Face à l’inertie des pouvoirs publics et de l’Éducation nationale dénoncée par la FCPE, principale fédération de parents d'élèves, cette dernière a fait appel directement à l’ONU, L’OMS et à l'ONG Médecins du monde (MDM), pour leur demander de l'aide. Dans ce département qui ne compte pas moins de 280 000 élèves, il n’y a qu’une trentaine de médecins scolaires… c’est dérisoire, estime Michel Hervieu, président de la FCPE 93.

Article écrit le 2011-09-21 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus