Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-09-23
Fil actus Santé

Tags: Thyroïde - 
Cancer par irradiation : une identification génétique ?  - Fil actus Santé
Cancer par irradiation : une identification génétique ?

Comment faire le distinguo entre le cancer de la thyroïde dit spontané et celui, induit par les irradiations émises, suite à un accident nucléaire ? Des chercheurs du Commissariat à l'énergie atomique ont peut-être trouvé la réponse. Ils ont en effet découvert des signatures moléculaires qui pourraient permettre de connaître l’origine de la tumeur. Deux semaines après le non-lieu prononcé dans l'enquête ouverte, suite à la plainte de personnes atteintes de cancers de la thyroïde, accusant le passage du nuage de Tchernobyl, ces travaux pourraient changer considérablement la donne.

Publicité

Sylvie Chevillard, chef du service de radiobiologie expérimentale de Fontenay-aux-Roses, et ses collègues du CEA étudient, depuis plusieurs années, le cancer de la thyroïde et cherchent à déterminer s’il serait possible d’identifier formellement un cancer non dû à une exposition radioactive (ce type de tumeur ne représente qu'1 % des cancers observés en France). C'est chose faite : ils ont découvert des signatures moléculaires qui pourraient permettre de connaître l’origine du cancer de la thyroïde, naturelle ou provoquée par une irradiation, suite à un accident nucléaire. Leurs travaux ont permis de mettre en évidence des différences significatives dans 325 gènes, entre des personnes atteintes de tumeur de la thyroïde spontanée et celles qui ont développé la maladie après une exposition à la radioactivité.

Actuellement, les chercheurs du CEA travaillent sur la mise en place d’un test qui pourrait permettre de connaître l’origine de certains cancers. Toutefois, les résultats obtenus pour l’instant sont en cours de validation sur une échelle plus grande, et des travaux devraient permettre de connaître à partir de quelles doses de réactivité reçues, ces dernières modifient la structure des gènes.

Article écrit le 2011-09-23 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: communiqué de presse CEAAccéder à la source


Publicité

En savoir plus

crédit photo © wikimedia