Publicité
Accueil > Politique de Santé - Santé publique > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-09-30
Politique de Santé - Santé publique

Tags: accès aux soins -  soins dentaires - 
Cherté de la santé : 30 % des français renoncent à se faire soigner - Politique de Santé - Santé publique
Cherté de la santé : 30 % des français renoncent à se faire soigner

Selon une enquête réalisée courant juin à la demande du Cercle Santé et d’Europ Assistance, 29 % des Français ont reporté ou carrément renoncé à se faire soigner cette année pour des raisons financières. Pour certains, le prix de soins non vitaux est clairement hors budget. C’est souvent le cas des soins dentaires.

Publicité

Avec ce pourcentage de citoyens qui renoncent à se faire soigner, la France a l’un des taux les plus élevés d’Europe. Seule la Pologne est dans un situation pire avec 36 % de sa population qui a refusé certains soins faute de budget. En comparaison, ils ne sont que 15 % en Allemagne, 6 % au Royaume-Uni 5 % en Espagne et 25 % aux Etats-Unis. Ce taux très inquiétant pour la santé des français aurait plus que doublé sur notre territoire en deux ans.

Selon l’enquête dévoilée ce jour, ces reports ou renoncements concernent dans les trois quarts des cas les soins dentaires ou optiques, 12 % des soins courants, 6 % des achats de médicaments et 5 % des opérations lourdes.

D’autre part, plus de la moitié des français a de plus en plus l’impression que l’égalité dans l’accès aux soins est de moins en moins garantie et estime que le prix des actes médicaux devrait encore augmenter dans un avenir proche. Ainsi afin d’endiguer ce processus plus d’un tiers des français est favorable à une augmentation des cotisations mais uniquement si c’est pour permettre à tous d’avoir accès aux soins.

Article écrit le 2011-09-30 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus