Publicité
Accueil > Fil actus Santé > cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-10-06
Fil actus Santé

Tags: mélanome, cancer - 
Mélanome invasif : les enfants plus à risque que les adultes - Fil actus Santé
Mélanome invasif : les enfants plus à risque que les adultes

Le mélanome, forme du cancer de la peau souvent mortel, pourrait agir différemment selon l'âge, qu'on soit adulte ou qu'on soit enfant. Il serait beaucoup plus virulent et invasif chez les plus jeunes. C’est ce que suggère une étude américaine publiée dans le journal Cancer.

Publicité

Tumeur maligne des mélanocytes, cellules qui pigmentent la peau, le mélanome est certainement un des cancers dont la fréquence a le plus augmenté ces dernières année à travers le monde. On estime que le nombre de personnes atteintes double tous les 10 ans. En France, chaque année, près de 6 000 cas sont découverts et 1 000 patients décèdent des suites de cette maladie. Le traitement standard du mélanome primaire repose sur la chirurgie par ablation. En revanche, s'il devient métastatique, une chimiothérapie peut être envisagée. Cependant, de plus en plus souvent, on constate une forte résistance de ce type de cancer de la peau à ce traitement.
Sur une période de 5 ans, John Strouse et ses collègues du Johns Hopkins Children’s center (Maryland, Etats-Unis) ont analysé les dossiers médicaux de 717 enfants et de 1 368 adultes âgés de 20 à 24 ans et ayant développé un mélanome. Ils ont constaté que chez les plus jeunes, le mélanome était plus susceptible d’être invasif. [En effet, c’est chez ces derniers qu’on retrouve le plus souvent des métastases au niveau des ganglions lymphatiques. Ce phénomène pourrait s’expliquer par des différences biologiques entre l’âge adulte et celui de l’enfance.
Toutefois, concernant le pronostic vital, il n’existe pas de véritable différence en fonction de l’âge. Si les mélanomes restent rares chez l’enfant, c’est à cette période de la vie que se jouent le plus souvent les risques de développer ultérieurement un cancer de la peau. Il est donc important de se protéger et de protéger ses enfants des agressions des rayons solaires.

Article écrit le 2011-10-06 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: EurekalertAccéder à la source


Publicité

En savoir plus