Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Maladies infectieuses
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-10-13
Fil actus Santé

Tags: sida -  VIH -  Trithérapie -  vaccin -  essai clinique - 
Vaccin VIH/sida : feu vert de l’Afssaps pour lancer les essais cliniques - Fil actus Santé
Vaccin VIH/sida : feu vert de l’Afssaps pour lancer les essais cliniques

Dans l’effervescence qui depuis plusieurs mois entoure la recherche dans la lutte contre le VIH/sida, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) vient d’autoriser la société biopharmaceutique française, InnaVirVax, à tester un vaccin thérapeutique (Vac3S) contre le sida sur 24 patients, à l'hôpital Cochin et à la Pitié-Salpêtrière. Ce dernier ne visant pas à empêcher la contamination, mais à enrayer la propagation du virus dans l’organisme, pourrait venir en complément des trithérapies actuelles, pour une meilleure défense.

Publicité

C’est officiel, l’étude clinique de phase I/IIa pour le vaccin thérapeutique Vac3S de la société InnaVirVax, devrait débuter dans les semaines à venir, à l'hôpital Cochin et à la Pitié-Salpêtrière. L’Afssaps vient de donner son feu vert, pour que 24 patients testent ce dernier.

Le but principal de cet essai est de vérifier la parfaite innocuité du vaccin chez les malades. L’ensemble des données obtenues au cours de ce test chez l’homme devrait permettre de vérifier, en partie, son efficacité. Si les résultats sont encourageants, un nouvel essai pourra être envisagé dans le but de déterminer la dose de vaccin nécessaire pour améliorer la qualité de vie des séropositifs et enrayer au mieux la propagation du virus dans l’organisme.

Le vaccin Vac3S n’a pas pour but de prévenir la maladie : son rôle est d’induire chez les patients une meilleure réponse immunitaire permettant d’empêcher que le virus se fixe sur les globules blancs. Ainsi, cela inhibe la destruction des lymphocytes T CD4, particulièrement importants pour protéger l’organisme des agressions étrangères. Les chercheurs qui travaillent actuellement sur ce futur essai clinique espèrent mettre rapidement en place un protocole alliant le vaccin et la trithérapie, afin que le virus soit indétectable dans le sang et que le système immunitaire ne soit plus affaibli…

Article écrit le 2011-10-13 par Olivier frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: communiqué de presse InnaVirVaxAccéder à la source


Publicité

En savoir plus