Publicité
Accueil > Revue de presse > Maladies virales
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité
2011-10-20
Revue de presse

Tags: Papillomavirus -  vaccin - 
Genticel a terminé le recrutement des patients dans l’essai de Phase I de ProCervix, son vaccin thérapeutique contre les virus 16 et 18 du papillome humain (HPV) - Revue de presse
Genticel a terminé le recrutement des patients dans l’essai de Phase I de ProCervix, son vaccin thérapeutique contre les virus 16 et 18 du papillome humain (HPV)

Genticel annonce aujourd’hui la fin du recrutement des patients dans l’essai clinique de Phase I de ProCervix sous forme de solution liquide. ProCervix est un candidat-vaccin thérapeutique destiné aux femmes déjà infectées par le virus du papillome humain (HPV) de type 16 ou 18.

Publicité

L’essai se déroule au Centre d’Evaluation des Vaccinations, au sein de l’Institut des Vaccins et Maladies Infectieuses de l’Université d’Anvers, sous la direction du Professeur Pierre Van Damme. L’objectif principal de l’étude est d’évaluer la tolérance et l’immunogénicité de ProCervix.

Par ailleurs, l’Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé (AFMPS) belge a récemment approuvé la demande de Genticel d’étendre l’essai de Phase I afin de confirmer la bonne tolérance d’une formule lyophilisée de ProCervix.

« Nous sommes ravis de la progression de cette importante étude de Phase I qui devrait nous fournir des données précieuses sur la tolérance et l’immunogénicité de ProCervix », déclare le Dr Benedikt Timmerman, Président du Directoire de Genticel. « Avec l’autorisation d’étendre l’essai à la nouvelle formule lyophilisée, Genticel devrait terminer son programme d’études de Phase I au premier semestre 2012, et ainsi mettre en place la Phase II avant la fin de l’année. »


À propos de ProCervix

ProCervix, le candidat-vaccin de Genticel, utilise l’Adenylate Cyclase (CyaA), un vecteur protéique qui transporte les antigènes E7 de l’HPV16 et de l’HPV18. Le vecteur CyaA cible directement les cellules présentatrices d’antigènes. Cette voie unique de délivrance de l’antigène permet de déclencher une réponse immunitaire portée par les lymphocytes T, aussi bien CD4+ que CD8+. ProCervix est le premier vaccin contre le virus du papillome humain (HPV) à s’appuyer sur le mode d’action du CyaA.

Contrairement aux vaccins contre le HPV uniquement préventifs (actifs chez les femmes qui n’ont pas encore été infectées par le virus), ProCervix a été élaboré pour pouvoir traiter les patientes déjà infectées par les souches virales HPV16 et HPV18. « Maintenant que la recherche de HPV est en passe de devenir le test principal dans le dépistage du cancer de col de l’utérus, des millions de femmes infectées par les souches ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2011-10-20 par Genticel
Source: communiqué de presse Genticel

Mots clés: Papillomavirus vaccin


Publicité

En savoir plus