Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-11-04
Fil actus Santé

Tags: gamètes -  FIV -  spermatozoïdes - 
Lancement de la nouvelle campagne en faveur du don de gamètes - Fil actus Santé
Lancement de la nouvelle campagne en faveur du don de gamètes

Alors qu’il manquerait en France plus de 800 donneuses d’ovocytes pour permettre de satisfaire les demandes de tous les couples infertiles en attente, l’Agence de biomédecine lance aujourd’hui une campagne nationale d’information afin de recruter de nouveaux donneurs et donneuses. Le but de l’opération, qui a cette année pour message « Vous pouvez donner le bonheur d'être parents », est d’encourager tout un chacun à donner ovocytes ou spermatozoïdes pour permettre à des couples d’accéder enfin à la parentalité.

Publicité

La campagne qui se décline sous forme d’encarts publicitaires, de brochures, d’affiches, ou sur internet (www.Dondovocytes.fr et www.Dondespermatozoides.fr) débute aujourd’hui. De nombreux gynécologues, urologues, andrologues, sages-femmes et pédiatres ont été réquisitionnés afin, non seulement de permettre à tous de connaître l’importance de ce geste solidaire, mais aussi pour répondre aux questions des donneurs potentiels.

Un numéro vert (08 00 54 15 41) a été aussi mis en place. Ainsi, chacun peut obtenir des informations sur le don de gamètes et peut aussi localiser le centre le plus proche où il est possible de passer à l’acte.

Afin de permettre à tous de se documenter sur le don de gamètes, l’Agence de biomédecine a tenu à rappeler les trois principes de bases qui le régissent : gratuité, anonymat, et consentement, ainsi que les modalités pour faire un don. Les experts rappellent que ce type de dons particuliers est essentiellement réservé aux couples en âge de faire des enfants, mais qui ne peuvent pas en avoir naturellement et qui ont donc recours à l’assistance médicale à la procréation.

Tout le monde ne peut pas donner. Les hommes et les femmes qui décident de passer à l’acte doivent être majeurs, en bonne santé, et doivent avoir respectivement moins de 45 et 37 ans. Maintenant … c’est à vous de jouer…

Article écrit le 2011-11-04 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: Communiqué de presse Agence de biomédecineAccéder à la source


Publicité

En savoir plus