Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Revue de presse santé
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-11-09
Fil actus Santé

Tags: infarctus -  maladies coronariennes -  InVS - 
Infarctus : baisse du nombre de cas en France  - Fil actus Santé
Infarctus : baisse du nombre de cas en France

Le nombre d’infarctus en France aurait diminué d’environ 20% entre 2000 et 2007. C’est ce que révèle une étude menée par l’Institut de veille sanitaire (InVS) et qui vient de paraître dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire. D’après les experts, cette diminution s’expliquerait en partie par une meilleure prise de conscience de la population et un changement en profondeur du mode de vie.

Publicité

A travers le monde, les maladies cardiaques et cardiovasculaires sont une des principales causes de mortalité, et cela même si depuis une trentaine d’années, leur fréquence décroît régulièrement. La France n’échappe pas à la règle. Afin de faire un état des lieux des cas d’infarctus dans l’Hexagone et de leur impact sur notre société, les chercheurs de l’InVS ont fait une étude portant sur trois grandes villes française : Lille, Strasbourg et Toulouse.
Ainsi, les chercheurs ont observé qu’entre 2000 et 2007, le taux d’infarctus et de décès dus à des maladies coronariennes a diminué d’environ 20 %. Cette tendance à la diminution des cas est particulièrement significative chez les femmes et chez les plus de 55 ans. Ils ont aussi constaté qu’il existait bien une disparité Nord-Sud. Les Lillois sont proportionnellement plus sujet aux accidents cardiovasculaires que les Toulousains.
Les experts de l’InVS ont ainsi estimé que depuis le début des années 2000, le nombre d’infarctus chez les hommes a baissé de 5 % et de 6 % chez les femmes. Cette tendance, observée sur l’ensemble des pays d’Europe de l’Ouest, pourrait notamment s’expliquer par la baisse significative de certains facteurs de risques, tels que l’excès de cholestérol, l’hypertension artérielle et le tabagisme. Devant ce constat, qui illustre une vraie prise conscience du grand public de l’impact de certaines habitudes néfastes pour la santé, les chercheurs estiment qu’il est important de continuer à informer la population tout en réaffirmant les messages de prévention….

Article écrit le 2011-11-09 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus