Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Nutrition
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2011-11-11
Fil actus Santé

Tags: obésité -  surpoids - 
Un nouveau traitement minceur efficace sur … les singes obèses  - Fil actus Santé
Un nouveau traitement minceur efficace sur … les singes obèses

Des chercheurs américains dévoilent un nouveau traitement destiné à lutter contre l’obésité. D’après les résultats publiés dans la revue Science Translational Medicine, ce dernier a permis de faire baisser de façon importante l’indice de masse corporelle (IMC) et le tour de taille de singes obèses.

Publicité

Véritable problème de société et de santé publique, le surpoids et l’obésité affectent à travers le monde des millions de personnes. Régimes spécifiques, innovants, et autres pilules miracles font régulièrement leur apparition, sans grande efficacité. Pourtant l’épidémie continue à être galopante.
C’est dans ce contexte, que Renata Pasqualini et ses collègues du Centre Anderson de recherche sur le cancer ( Université du Texas ), ont mis au point et expérimenté un nouveau traitement capable de faire perdre du poids. Si, pour l’instant, aucun test n’a été fait chez l’homme, les résultats obtenus sur les animaux, et notamment les singes, sont prometteurs.
L’ « Adipotide », nouvel agent minceur contenu dans ce traitement, est composé d’une molécule qui se fixe sur une protéine située à la surface des vaisseaux sanguins, et qui empêche ces derniers de « nourrir » en lipides les cellules graisseuses de l’organisme. A ce premier élément chimique est ajouté un peptide synthétique qui entraîne, lorsqu’il pénètre dans ces cellules, leur apoptose. Une fois mortes, elles sont détruites et éliminées par l’organisme.
Testé sur trois espèces de singes, à différents dosages, le traitement a permis de réduire de façon importante l’IMC et le tour de taille de ces derniers. Les chercheurs ont pu constater, grâce à des techniques d’imagerie médicale, que les tissus adipeux des animaux traités diminuaient de façon considérable. D’autres tests seront nécessaires avant que ce traitement fasse l’objet d’un essai clinique chez l’homme. Toutefois, il ouvre la voie à de nouvelles pistes de traitement dans la lutte contre l’obésité, sans passer par une intervention chirurgicale lourde….

Article écrit le 2011-11-11 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: NewswiseAccéder à la source


Publicité

En savoir plus