Publicité
Accueil > Vie professionnelle >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-11-16
Vie professionnelle

Tags: désertification - 
Démographie médicale : les médecins généralistes se font rares - Vie professionnelle
Démographie médicale : les médecins généralistes se font rares

D’après une nouvelle étude démographique publiée par l’Ordre national des médecins, les zones rurales sont pauvres en médecins et certaines régions jusqu’alors bien dotées tendent à se désertifier un peu plus. D’autre part, la profession au fil des décennies se féminise et compte de plus en plus de salariés.

Publicité

Les nouvelles données de la démographie médicale ont de quoi inquiéter. La désertification médicale s’intensifie et devrait dans les années à venir toucher...toutes les régions. En effet, de nombreux généralistes en activité, particulièrement dans les zones rurales et dans les petites villes approchent de la soixantaine ou l’ont déjà dépassée. Avant de partir en retraite, tous peinent à trouver des successeurs. Autre fait nouveau, même les régions qui sont actuellement les mieux dotées en professionnels de la santé voient certaines zones se transformer en nouveaux déserts médicaux. C’est notamment le cas de l’Île de France et de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Si une partie des données confirme le sondage paru hier sur le manque de médecins spécialistes en France, entraînant des délais de plus d’un mois pour un rendez-vous, des écarts énormes sont à noter entre certains départements limitrophes. Ainsi, Paris attire la moitié des nouveaux diplômés, la Seine et Marne n’en charme que 4 %.
Afin de faire face aux peu d’attraits que suscitent certaines régions pour les nouveaux médecins, elles sont obligées de recruter les généralistes de demain à l’étranger (Roumanie, Maghreb, etc). Ainsi en Basse-Normandie, tous les nouveaux inscrits à l’ordre sont d’origine étrangère.
Dernier point, plus de 60 % des nouveaux médecins sont des femmes et plus de 80 % préfèrent se lancer dans le métier en tant que salariés. Ces différentes données montrent un profond bouleversement de la profession, important à prendre en compte à l’avenir.

Article écrit le 2011-11-16 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus





: Sur le même thème...