Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Maladies infectieuses
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-11-29
Fil actus Santé

Tags: VIH/sida -  Trithérapie - 
Sida: relative stabilité de l’épidémie en France depuis 2007 - Fil actus Santé
Sida: relative stabilité de l’épidémie en France depuis 2007

A la veille de la journée mondiale de lutte contre le sida, les nouvelles sont plutôt bonnes sur le front du VIH en France. D’après une étude qui vient de paraître dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l'Institut de veille sanitaire (InVS), l'épidémie de sida semble connaître une relative stabilité en France depuis plus de 4 ans.

Publicité

Depuis un peu plus de deux ans, un vent d’optimisme souffle dans la lutte contre le VIH/sida. En effet, de nombreuses publications permettent enfin d’envisager la fin possible de l’épidémie. Si les dernières résultats obtenus en matière vaccinale sont plutôt encourageants, c’est du côté de la prévention que les bonnes nouvelles affluent.
D’après le BEH, sur un peu plus de cinq millions de tests de dépistage effectués au cours de l’année 2010, environ 10 800 se sont révélés être positifs au VIH. Certains connaissaient déjà leur état face au virus, et 6 300 ont découvert leur séropositivité. Le nombre de personnes ayant découvert qu'elles étaient infectées par le VIH a été estimé à 6 341 en 2009, 6 340 en 2008; on est loin du pic de 7 679 en 2004. Les experts estiment qu’actuellement, le nombre de nouveaux cas est en train de se stabiliser. Toutefois, il existe encore des régions où les niveaux de contamination restent élevés, telle l'Île-de-France qui recense 44 % des nouveaux cas, et les Dom-Tom avec 9 %.
Parmi les personnes ayant découvert leur séropositivité l’année dernière, le BEH estime que 57 % ont été contaminées lors de rapports hétérosexuels, 40 % lors de rapports entre hommes, et 1 % suite à l’usage de drogues injectables. Le plus inquiétant reste le fait que 30 % de ces nouvelles découvertes se font particulièrement tardivement. Il est important de rappeler que la prise précoce de trithérapies permet de réduire les risques de contaminer une autre personne tout en améliorant considérablement sa qualité de vie. Alors un conseil… Pensez à vous faire dépister…

Article écrit le 2011-11-29 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: InVSAccéder à la source


Publicité

En savoir plus