Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Maladies infectieuses
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-12-08
Fil actus Santé

Tags: Ebola -  virus -  vaccin - 
Ebola, un candidat vaccin efficace chez la souris - Fil actus Santé
Ebola, un candidat vaccin efficace chez la souris

Des chercheurs américains auraient mis au point un candidat vaccin capable de réduire de 80 % les risques d’être infecté par le virus Ebola chez la souris. C’est ce que révèle une étude qui vient d’être publiée dans les Proceedings of the National Academy of Sciences.

Publicité

Connu depuis 1976, le virus Ebola est à l’origine d’une maladie particulièrement contagieuse et mortelle dans 80 à 90 % des cas. Les personnes infectées développent une fièvre hémorragique, qu’aucun traitement ne permet actuellement de stopper. Depuis les premiers patients identifiés au Zaïre, devenu depuis République démocratique du Congo (RDC), plus de 1 850 cas ont été recensés et 1 200 personnes ont succombé en quelques jours aux suites de la maladie.
En étudiant en laboratoire les mécanismes d’infection du virus Ebola et en comparant les réactions immunitaires entre les survivants et les patients qui meurent, des chercheurs de l’Université d’Arizona ont constaté que le candidat vaccin ne pouvait être efficace que s'il induit à la fois une réponse cellulaire et humorale. Ainsi, ils ont mis en évidence chez les souris que deux anticorps monoclonaux utilisés en traitement post-exposition étaient efficaces. Ces derniers sont capables de se fixer sur la glycoprotéine d’Ebola et d'empêcher la propagation du virus. A partir de ces données, ils ont crée un candidat vaccin, beaucoup plus stable que ses prédécesseurs qui ne supportaient pas les variations de températures.
En effet, les chercheurs ont testé ce traitement sur des souris qui ont ensuite reçu une dose létale du virus. Le résultat est clair, 80 % des murins vaccinés ont survécu. Facilement stockable et peu onéreux ce nouveau vaccin pourrait être l’arme du futur pour lutter contre la fièvre Ebola, si des études montrent son efficacité chez l’homme.

Article écrit le 2011-12-08 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: EurekalertAccéder à la source


Publicité

En savoir plus

(Crédit photo : virus d'Ebola © CDC/ Cynthia Goldsmith [Public domain], via Wikimedia Commons)