Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Revue de presse santé
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-12-09
Fil actus Santé

Tags: Afssaps -  conflits d'intérêts - 
Afssaps : démission massive d’experts - Fil actus Santé
Afssaps : démission massive d’experts

L’ombre du scandale du Médiator® plane toujours sur les autorités sanitaires françaises. Afin d’éviter une invalidation par le conseil d’État en raison de conflits d’intérêts flagrants avec certaines firmes pharmaceutiques, et afin de garantir son indépendance, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a refusé, hier, de publier les recommandations d’un groupe de travail sur les infections respiratoires. La réaction du comité d’experts n’a pas tardé : à quelques exceptions près, ils ont tous démissionné.

Publicité

Alors que la réforme sur le médicament est toujours en cours de débat à l’Assemblée Nationale, Dominique Maraninchi, directeur général de l’Afssaps, a décidé d’anticiper la future loi sur les conflits d’intérêts des experts. En effet, le texte stipule qu’une fois adopté, tout expert ayant un lien avec l’industrie pharmaceutique sera récusé d’office.
Ainsi, tandis que les experts choisis par l’Afssaps pour faire partie du groupe de travail sur les anti-infectieux viennent de rendre leurs recommandations sur les infections respiratoires, Dominique Maraninchi a refusé de les publier afin d’éviter tout doute ou contestation en raison de liens trop évidents de certains membres de cette commission avec l’industrie pharmaceutique.
La réplique des experts ne s’est pas faite attendre. Dans une lettre réponse adressée au directeur général de l’Afssaps, l’ensemble des infectiologues, microbiologistes, hématologues, pédiatres et animateurs membres du groupe de travail ont annoncé leur démission, estimant que la décision de ce dernier n’était pas fondée et qu’elle était le reflet du manque de respect de l’agence envers les experts externes. Seuls, les non cliniciens ne se sont pas ralliés à cette démarche…

Article écrit le 2011-12-09 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus