Publicité
Accueil > Revue de presse > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2011-12-15
Revue de presse

Tags: Myélome -  celgene - 
L'étude de phase III évaluant REVLIMID® chez les patients présentant un risque élevé de myélome multiple asymptomatique a été présentée lors de la rencontre de l’American Society of Hematology  - Revue de presse
L'étude de phase III évaluant REVLIMID® chez les patients présentant un risque élevé de myélome multiple asymptomatique a été présentée lors de la rencontre de l’American Society of Hematology

Celgene International Sàrl, une filiale de Celgene Corporation, a annoncé que des données actualisées de l'évaluation d'un traitement continu à base de REVLIMID® (lénalidomide), administré aux patients présentant un risque élevé de contracter un myélome multiple asymptomatique, ont été présentées lors de la 53e rencontre annuelle de l'American Society of Hematology. L'étude a démontré qu'un traitement précoce au lénalidomide et à la dexaméthasone, suivi de lénalidomide en traitement continu, avait retardé l'apparition de la maladie symptomatique et démontré un bénéfice en termes de durée de survie prévue, en comparaison avec les patients restés en observation.

Publicité

L'étude ouverte, multicentrique, randomisée, de phase III a évalué si un traitement continu au lénalidomide chez les patients présentant un risque élevé de contracter un myélome multiple asymptomatique prolongeait la durée de survie sans progression vers la maladie symptomatique, en comparaison avec les patients non traités et restés simplement en observation, ce qui correspond à la norme de soins actuelle en cas de risque d'apparition d'un myélome multiple.

57 patients, sur 119 évaluables, ont été traités au lénalidomide (dose quotidienne de 25 mg du 1er au 21e jour d'un cycle de 28 jours) et à la dexaméthasone (20 mg du 1er au 4e jour et du 12e au 25e jour d'un cycle de 28 jours) pendant neuf cycles de quatre semaines, puis ont poursuivi le traitement avec une dose inférieure de lénalidomide (dose quotidienne de 10 mg du 1er au 21e jour d'un cycle de 28 jours) jusqu'à progression de la maladie ; la branche d'abstention thérapeutique comptait, quant à elle, 62 patients.

Après un suivi moyen de 22 mois, 9 patients sur 57 (15 %) ont progressé jusqu'au stade de la maladie symptomatique dans la branche de traitement. Par ailleurs, 14 patients ont développé une progression biologique lors de la période d’entretien, et la dexaméthasone a été ajoutée selon le protocole - 10 d'entre eux ont ensuite réussi à contrôler leur maladie. Dans la branche non traitée, 37 patients sur 61 (59 %) ont progressé jusqu'au stade de myélome multiple actif. La durée moyenne jusqu'à progression de la maladie à compter de l'initiation du traitement était de 23 mois pour la branche de traitement retardé, alors que cette durée moyenne n'a pas été atteinte dans la branche de traitement (p<0,0001) (HR 6,0 ; 95 % CI=2,9-12,6). Il convient de relever que 20 patients sur 37 dans la branche ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2011-12-15 par Business wire
Source: Communiqué de presse Celgene

Mots clés: Myélome celgene


Publicité

En savoir plus

Pour de plus amples informations, rendez-vous sur le site Internet de la société à l'adresse www.celgene.com