Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2011-12-22
Fil actus Santé

Tags: leucémie -  traitement anti-cancéreux -  Afssaps - 
Anticancéreux périmé : L’Afssaps suspend les laboratoires Alkopharm et Genopharm - Fil actus Santé
Anticancéreux périmé : L’Afssaps suspend les laboratoires Alkopharm et Genopharm

La décision vient de tomber, dans l’affaire du Thiotepa®, un anticancéreux utilisé pour soigner certains cancers de l’enfant. Après la Suisse, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a annoncé, dans un communiqué, qu’elle suspendait l’autorisation d’exercer des laboratoires connexes Alkopharm et Genopharm, qui sont soupçonnés d'avoir commercialisé un traitement périmé.

Publicité

L’affaire a commencé en novembre dernier, quand le groupe allemand Riemser, a déposé une plainte au tribunal de Paris contre le groupe suisse Alkopharm et sa filiale française Genopharm, pour avoir falsifié les dates de péremption de lots de Thiotepa afin de les maintenir plus longtemps sur le marché. Devant de telles accusations, pouvant avoir des conséquences sur la santé d’enfants malades, le parquet de Paris a aussitôt ouvert une information judiciaire pour tromperie aggravée, falsification de substances médicamenteuses ainsi que faux et usage de faux.
L’Afssaps, mise au courant,a de son côté rappeler les lots en question et fait des tests. Les experts ont ainsi constaté que le traitement était sous dosé en principe actif. Ppour l’instant, il est difficile de savoir si cela peut avoir des conséquences pour les jeunes patients, 28 000 personnes atteintes de leucémie seraient, actuellement en Europe, soignées avec ce traitement.
Après un temps de réflexion, l’Afssaps a finalement décidé d’informer par courrier les laboratoires Alkopharm et Genopharm, que leur autorisation d’exercer était suspendue sur le territoire français jusqu’à nouvel ordre.
De leur côté, les deux laboratoires pharmaceutiques ont pris acte de cette décision et déplorent les conséquences qu’elle va avoir sur leur activité et par conséquence sur l’emploi. En 2011, Genopharm et Alkopharm auraient réalisé un chiffre d’affaires cumulé de 54 millions d’euros environ..

Article écrit le 2011-12-22 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: AfssapsAccéder à la source


Publicité

En savoir plus