Publicité
Accueil > Fil actus Santé > gynécologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2012-01-03
Fil actus Santé

Tags: contraceptif -  contraception -  pilule - 
Contraception : les pilules de dernière génération, sans danger ?  - Fil actus Santé
Contraception : les pilules de dernière génération, sans danger ?

Prescrites à plus de deux millions de Françaises depuis une trentaine d’années, les pilules de troisième génération avaient comme principal avantage de provoquer moins d’effets secondaires et d’être moins nocives pour la santé. Deux études, parues à quelques semaines d’intervalle, mettent à mal ces certitudes. S'il est vrai que ces contraceptifs provoquent bien moins d'effets indésirables, ils entraîneraient, par contre, deux fois plus de risques de développer une thrombose veineuse.

Publicité

C’est un véritable vent de panique qui agite depuis plusieurs jours les blogs et les forums des femmes qui prennent comme contraceptif la pilule de troisième génération. En effet, cette dernière ne serait pas sans risque pour la santé.
D’après une étude danoise menée sur 7 millions de femmes entre 2001 et 2009, et parue il y quelques semaines, dans le British Journal of Medicine, la prise de pilule de dernière génération pourrait entraîner la formation de caillots dans le sang. Le risque de développer une thrombose veineuse serait deux fois supérieur avec ces dernières, plutôt qu’avec les pilules de deuxième génération, et quatre fois supérieur par rapport à celui encouru sans prise de contraceptif hormonal. Suite à ces premières données inquiétantes, une étude menée par l’agence américaine du médicament (Food and Drug Administration) confirmait ces résultats.
D’après le quotidien Le Parisien, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), au fait des risques de thrombose veineuse depuis 2005, a émis, dès 2007, des recommandations qui précisent que les pilules de troisième génération ne doivent être prises qu’en seconde intention lorsque les autres pilules entraînent trop d’effets indésirables. Malheureusement, ces conseils ne sont pas toujours suivis par les gynécologues qui ont tendance à vanter les mérites de ces pilules qui réduisent la prise de poids et améliorent notamment les problèmes de peau, plutôt qu’à en évoquer les dangers. Toutefois, les experts se veulent rassurants et estiment que seules, 20 à 40 femmes sur 100 000 ont un risque de développer une thrombose. Par ailleurs, les symptômes se manifestant dans les premiers mois de prise, les femmes qui utilisent ce contraceptif depuis des années ne courent a priori aucun risque… En cas de doute, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre médecin traitant ou de ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2012-01-03 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: Le parisien Accéder à la source


Publicité

En savoir plus