Publicité
Accueil > Actualité médicale > Obstétrique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-01-09
Actualité médicale

Tags: infertilité -  apoptose -  stérilité - 
Infertilité masculine : Un simple test sanguin pour savoir ?  - Actualité médicale
Infertilité masculine : Un simple test sanguin pour savoir ?

Alors que chaque année en France 500 000 couples désireux d’être parents sont confrontés à la stérilité, une simple prise de sang pourrait permettre de savoir si c’est l’homme qui est infertile. En effet, il existerait des marqueurs sanguins spécifiques révélateurs du problème. C’est ce que suggère des chercheurs français, qui viennent de déposer un brevet concernant cette découverte.

Publicité

Depuis plusieurs années, le nombre de couples ne pouvant avoir naturellement des enfants augmente. Selon les experts, 40 % environ des causes d'infertilité sont dues aux femmes, 30 % aux hommes et 15 % aux deux partenaires.
Dans le but d’aider ces couples en mal de parentalité, des chercheurs de l’Institut national de santé et de recherche médicale (Inserm) basés à Nice, en collaboration avec Mohammed Benahmed, médecin biologiste au Centre hospitalier universitaire de Nice, ont découvert après avoir analysé le sang de patients ayant des problèmes d’infertilité, qu’il contenait en grande quantité un certain nombre de petites molécules, dont des microARN.
Ces derniers, qui contrôlent l’expression des gènes, sont connus pour jouer un rôle important dans la stérilité, soulignent les chercheurs. En effet, lorsqu'ils sont surexprimés, ils favorisent l’apoptose des cellules germinales. Conduites ainsi au suicide, ces dernières ne pourraient pas fournir suffisamment de spermatozoïdes viables en vue d’une fécondation par voie normale et relargueraient dans le sang les microARN en excès dans le sang.
Les travaux menés à Nice vont dans un premier temps permettre la mise en place d’un test sanguin capable de déterminer si l’homme est stérile, et dans un deuxième temps permettre d’envisager de nouvelles thérapies visant à réduire la surexpression des microARN, et ainsi soigner peut être un jour l’infertilité masculine.

Article écrit le 2012-01-09 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: Var-Matin Accéder à la source

Mots clés: infertilité apoptose stérilité


Publicité

En savoir plus