Publicité
Accueil > Organisation des soins > Revue de presse santé
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2012-01-13
Organisation des soins

Tags:
Troubles de l’apprentissage : une consultation médicale spécifique à l’étude - Organisation des soins
Troubles de l’apprentissage : une consultation médicale spécifique à l’étude

Après les résultats plus que concluants d’une expérimentation menée dans deux régions de France, les Unions régionales des professionnels de santé (URPS) et l'Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA) ont décidé de soutenir le projet d’extension à l’ensemble du territoire des consultations spécifiques destinées à repérer les troubles des apprentissages, ainsi que les troubles psycho-affectifs chez l'enfant. Ces dernières seraient réalisées en cabinet et pourraient, d’après les deux organismes, permettre de déceler des troubles qu’il n’est pas possible de diagnostiquer par les méthodes employées actuellement.

Publicité

Entre mai et décembre 2009, les URPS d'Ile-de-France et de Rhône-Alpes ont expérimenté, en cabinet, un nouveau type de consultation. En tout, 52 médecins, à l’aide d'outils de dépistage spécifiques (deux questionnaires et dix-sept tests validés par un comité d'experts), ont examiné 420 enfants. Le bilan de ce test grandeur nature a permis de diagnostiquer, dans un peu plus de la moitié des cas, des anomalies qu’aucun médecin n’avait jusqu’alors découvertes. Dans 21 % des cas, c’étaient des troubles visuels, pour 10%, des troubles de l’audition, et dans 8%, des troubles du langage. Ainsi détectés assez tôt, il a été possible, dans la plupart des cas, de mettre en place des solutions pour aider les enfants en difficulté.
Au vu de ces bons résultats, l’AFPA et des URPS estiment que ce type de consultation devrait être généralisé. Par ailleurs, cela ne devrait nécessiter qu’un engagement minimum. En effet, avec un peu de formation et des tests adaptés, médecins généralistes et pédiatres libéraux pourraient réaliser aisément ce mode de repérage…

Article écrit le 2012-01-13 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus