Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-01-17
Fil actus Santé

Tags: antidépresseur -  anxiolytique - 
Français et tranquillisants : une histoire d’amour de longue date - Fil actus Santé
Français et tranquillisants : une histoire d’amour de longue date

Chaque année, d’après l’état des lieux de la consommation des benzodiazépine dans notre pays, divulgué hier par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), un français sur cinq consomme au moins un tranquillisant. Suite à ce constat somme toute inquiétant, cette dernière envisage d’encadrer plus strictement leur prescription afin d'en restreindre leur utilisation.

Publicité

Depuis plus de vingt ans, études et travaux soulignent la forte dépendance qui lie les Français aux médicaments antidépresseurs comme les benzodiazépine (Temesta®, Lexomil®, Xanax®, etc.) ou les molécules apparentées (Imovane®, Myolastan®, Stilnox®,etc.). En 2010, plus de 134 millions de boîtes ont été vendues à travers l’Hexagone, plaçant la France dans les pays européens les plus consommateurs de ce type de médicaments.
Par ailleurs, l’étude menée par les experts de l’Afssaps a permis de constater que les femmes étaient à 60 % plus enclines à prendre ce type de traitement, et qu’avec l’âge, l’usage de ce type de molécules qui agit sur le système nerveux, augmente.
Depuis le début des années 2000, devant l’ampleur du problème de dépendance liés à ce type de médicaments, les pouvoirs publics ont mis en place des mesures pour favoriser leur bon usage. Ces recommandations ont porté leurs fruits, puisque depuis 2002, la consommation d’anxiolytiques baisse régulièrement.
La prise de ces médicaments n’est pas anodine, tiennent à rappeler les experts de l’Afssaps. En effet, ils peuvent être à l’origine de certains effets indésirables problématiques, comme la somnolence au volant. Afin d’en restreindre l’usage, suite à ce rapport qui fait le bilan sur 10 ans, de la consommation des antidépresseurs du type benzodiazépine, les autorités sanitaires envisagent de nouvelles recommandations.

Article écrit le 2012-01-17 par Olivier frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: Communiqué de presse AfssapsAccéder à la source


Publicité

En savoir plus