Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Obstétrique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-01-24
Fil actus Santé

Tags: Infertilité -  stérilité - 
Infertilité masculine : l’âge en cause - Fil actus Santé
Infertilité masculine : l’âge en cause

D’après une étude financée par l’Agence de biomédecine et publiée sur le site de la revue Human Reproduction, un couple sur deux désirant un enfant et qui consulte en raison d’un problème d’infertilité masculine, réussit à terme à procréer. Un des facteurs limitant serait l’âge de l’homme. Au delà de 35 ans, les risques d’échec semblent plus importants.

Publicité

Dans les pays développés, un peu plus de 10 % des couples désirant un enfant auraient du mal à concevoir. En France, un couple sur sept consulte pour infertilité. Si, dans l’inconscient collectif, l’origine du problème serait le plus souvent féminine, dans la réalité, dans un peu plus d’un tiers des cas, elle est masculine.
Jusqu’à présent, la littérature scientifique sur le sujet prenait surtout en compte les problèmes de fécondité liés à une stérilité féminine et s’intéressait surtout à des couples déjà bien engagés dans un programme de fécondation in vitro (FIV). Afin d’avoir une vision plus large des problèmes de couples en mal d’enfant, Marie Walschaerts et Louis Bujan de l'Université de Toulouse, ont étudié, de 2000 à 2004, le devenir de couples ayant consulté et suivis au centre de stérilité masculine de Toulouse.
Sur les 1 735 couples joints par téléphone, 1 131 ont répondu présent aux demandes des chercheurs. Un peu plus de la moitié (56 %) avaient enfin pu accéder au statut de parents. Dans 16 % des cas, cela faisait suite à une grossesse naturelle; dans 32 % des cas, c’était grâce à une assistance médicale à la procréation (AMP); et dans 8 % des cas, après un traitement médical ou chirurgical.
Après analyse de ces résultats, les chercheurs ont constaté que si le succès de la tentative d’avoir un enfant était de 65 % chez les parents de moins de 35 ans, ce taux chute avec l’âge. En effet, il n’est que de 31 % chez les couples proches de la quarantaine. Si l’âge de la femme est évidemment important, celui de l’homme ne l’est pas moins, d’après Marie Walschaerts. Cette dernière souligne combien il est important d’encourager les couples confrontés aux problèmes d’infertilité à consulter le plus tôt possible …

Article écrit le 2012-01-24 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: NewswiseAccéder à la source


Publicité

En savoir plus

(crédit photo : spermatozoïdes humains © wikimedia)